Lightyear a présenté ses avancées sur son prototype Lightyear One, une voiture 100 % électrique dont la petite batterie de 60 kWh est soutenue par des panneaux solaires. Les premiers chiffres sont encourageants : 710 kilomètres parcourus en une seule charge.

710 kilomètres parcourus avec une batterie de 60 kWh : voilà la performance mise en avant par Lightyear, startup néerlandaise qui travaille sur une voiture 100 % électrique fonctionnant, en partie, à l’énergie solaire. Elle a présenté ses dernières avancées dans un communiqué publié le 8 juillet.

La prouesse est impressionnante dans le sens où la capacité de la batterie — 60 kWh — est petite par rapport à l’autonomie fournie. À titre de comparaison, une Mini Cooper SE offre 230 kilomètres avec une batterie de 32,6 kWh. Grâce à ses panneaux solaires, la Lightyear One — nom du prototype — serait donc capable de parcourir trois fois plus de kilomètres avec une batterie d’une capacité double.

Lightyear One // Source : Lightyear

Un avenir pour les voitures 100 % électriques solaires ?

Il faut bien évidemment nuancer les performances établies par Lightyear, si impressionnantes soient-elles. Elles ont été réalisées sur un circuit dédié — sans trafic — à une vitesse constante de 85 km/h. En somme, ces conditions ne représentent pas l’utilisation normale de la voiture. Malgré tout, même en retirant 20 % de marge d’erreur pour coller un peu plus à la réalité, on obtiendrait une autonomie de 568 kilomètres — ce qui reste élevé. Pour Lightyear, les panneaux solaires peuvent gonfler l’autonomie de 70 kilomètres lors d’une journée très ensoleillée.

Lors de son test réalisé en Allemagne, Lightyear a observé une consommation de 8,5 kWh/100 km. C’est le chiffre le plus impressionnant. Lors de notre essai de la Tesla Model 3, considérée comme l’une des voitures les plus efficientes du marché, notre consommation a oscillé aux alentours des 18 kWh/100 kilomètres sur des trajets composés essentiellement de voies rapides. La comparaison serait injuste (on consomme plus à vitesse élevée), mais donne une bonne indication de ce qu’est capable de réaliser la Lightyear One en termes d’efficience. L’entreprise estime qu’elle parviendra à maintenir ce niveau de consommation sur les voies rapides dans les mois à venir.

« Baisser la consommation par kilomètre sur une voiture électrique signifie que vous pouvez offrir une plus grande autonomie sur des petites batteries  », indique Lex Hoefsloot, CEO de Lightyear. C’est peut-être là où se trouve le marché : les petites voitures, qui ne peuvent accueillir de grande batterie, pourraient obtenir un petit coup de pouce avec des panneaux solaires. Lightyear essaiera quand même de commercialiser sa voiture avec un premier volume de 946 exemplaires produits durant la première moitié de 2022. Le prix risque toutefois d’en refroidir certains : comptez 150 000 €. 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo