Le Cybertruck de Tesla, très ambitieux, pourrait proposer une autonomie supérieure à celle qui avait été annoncée en 2019. Ce qui paraît plutôt logique.

Quand Tesla a officialisé le Cybertruck en 2019, le constructeur américain a évoqué trois autonomies : 400 kilomètres (un moteur), 480 kilomètres (deux moteurs) et 800 kilomètres (trois moteurs). La réalité pourrait être tout autre au moment de la commercialisation. Dans un nouveau brevet repéré par Electrek le 28 mai, on peut voir la possible interface du pickup au design futuriste. On y découvre une autonomie encore supérieure, qui titillerait les 1 000 km (610 miles) pour la version la plus performante, soit quand même 200 km de plus que ce qui était annoncé au départ.

D’aucuns pourraient penser qu’il s’agit simplement d’une valeur de placement pour remplir l’écran. C’est vrai. Mais imaginer un Cybertruck avec près de 1 000 kilomètres d’autonomie n’aurait rien d’étonnant, pour plusieurs raisons.

Plus d’autonomie pour le Cybertruck de Tesla ? // Source : Electrek

1 000 kilomètres pour le Cybertruck : pourquoi c’est possible

Raison 1 : le timing

Le Cybertruck a été officialisé en 2019, mais n’entrera en production que fin 2021 (au plus tôt). En deux ans, Tesla a progressé en matière de gestion de la consommation énergétique : ses voitures déjà vendues ne cessent de gagner toujours plus d’autonomie au fil du temps. Par conséquent, comme le Cybertruck a été officialisé très tôt, il devrait bénéficier des dernières optimisations.

Raison 2 : la nouvelle batterie

Depuis la présentation du Cybertruck, Tesla a levé le voile sur une nouvelle batterie. Prenant la forme de petites canettes, les nouvelles cellules promettraient une meilleure efficience et, par ricochet, un gain en autonomie (+ 16 %). Que donnerait une autonomie de 800 kilomètres augmentée de 16 % ? 928 kilomètres, soit presque celle de l’interface. Coïncidence ? On ne croit pas.

Raison 3 : l’exemple Tesla Model S Plaid+

Dernière raison : la Model S, dans sa version Plaid+, offrira jusqu’à 840 kilomètres d’utilisation en une seule charge. Si la berline peut atteindre cette autonomie, un pickup, encore plus imposant, pourrait aller encore plus loin. On rappelle par ailleurs que le Roadster, véritable arlésienne, titillera lui-aussi les 1 000 kilomètres.

Quid de de la concurrence ?

Tesla aurait de toute façon tout intérêt à revoir les caractéristiques de son Cybertruck à la hausse : la concurrence s’est accrue ces derniers mois et, par exemple, Ford, leader du segment, a officialisé son F-150 100 % électrique. Il y a aussi le Hummer, sans oublier le Rivian R1T, dont les premières livraisons sont imminentes.

Le point sur la concurrence du segment du pickup 100 % électrique :

Véhicule Autonomie max
Tesla Cybertruck Jusqu’à 1 000 kilomètres ( ?)
Ford F-150 Lightning Jusqu’à 482 kilomètres
Hummer EV2 Jusqu’à 560 kilomètres
Rivian R1T Jusqu’à 640 kilomètres

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo