Ford a levé le voile sur son véhicule le plus important de la décennie : le F-150 Lightning est un pickup 100 % électrique ambitieux et, surtout, abordable.

Ford a fait un grand pas en avant dans la mobilité électrique. Lors d’une conférence diffusée dans le nuit du 19 au 20 mai, il a présenté ce qui pourrait être le véhicule le plus important de ces prochaines années aux États-Unis. Il s’agit d’une F-150 Lightning, inscrite dans la gamme la plus vendue outre-Atlantique depuis plus de 40 ans. Outre les apports liés à la mobilité électrique, le F-150 Lightning s’avance avec un argument certain : un prix plancher à 39 974 dollars — hors bonus écologique. C’est au niveau du Cybertruck de Tesla le moins cher (39 900 dollars) et à peine plus qu’un F-150 thermique quatre portes (35 000 dollars). Le lancement est prévu pour 2022.

« Le F-150 représente un moment important pour notre entreprise. La marque numéro 1 aux États-Unis s’immisce dans le segment zéro émission avec le véhicule préféré des Américains. Il est plus rapide qu’un Raptor, avec quatre roues motrices de série, une suspension arrière indépendante, un coffre à l’avant et assez d’énergie pour alimenter une maison pendant trois jours », vante Jim Farley, CEO de Ford. Le F-150 Lightning délivre une puissance équivalente à 563 chevaux et un couple de 1 050 Nm, «  le plus élevé jamais affiché de toutes les générations de F-150 ».

Ford F-150 Lightning // Source : Ford

Le pickup électrique de Ford est ambitieux et abordable

En termes de design, Ford n’a pas voulu casser les codes comme Tesla. Il va plutôt faire comme Hummer, avec un pickup 100 % électrique qui ne dénotera pas à côté de congénères thermiques. La multinationale assume cet ADN et s’est contentée d’apporter quelques petites touches distinctives, qu’elles soient esthétiques (la signature lumineuse) ou utiles pour l’efficience (des inserts plus aérodynamiques pour améliorer la pénétration dans l’air, à l’image du capot sculpté). Dans l’habitacle, les propriétaires du SUV Mustang Mach-E reconnaîtront l’immense écran de 15,5 pouces disposé au format portrait, avec connectivité accrue (y compris des mises à jour à distance).

Le F-150 Lightning sera disponible en quatre variantes : commercial, XLT, Lariat et Platinum. Il y aura en outre une palanquée d’options de personnalisation, susceptibles de faire grimper la facture.

Ford F-150 Lightning // Source : Ford

Du côté du groupe propulseur, le F-150 Lightning s’appuie donc sur deux moteurs (0 à 96 km/h avalé en moins de 4 secondes) et deux tailles de batterie non précisée. L’autonomie est promise entre 230 milles (370 kilomètres) 300 miles (482 kilomètres) — la centaine de kilomètres supplémentaire étant facturée 10 000 dollars. C’est peut-être le point le plus décevant, quand on compare à la concurrence : entre 400 et 800 kilomètres pour le Cybertruck, 560 kilomètres pour le Hummer et entre 400 et 640 kilomètres pour le Rivian R1T. Pour la recharge, Ford proposera une borne capable de recharger de 15 à 100 % en huit heures.

Ford F-150 Lightning // Source : Ford

Pour terminer, Ford a décidé de doter le F-150 Lightning d’une fonctionnalité encore assez peu répandue : la possibilité d’alimenter une maison entière pour pallier, par exemple, à une panne de courant massive. Baptisée Ford Intelligent Backup Power, elle permet au pickup de fournir une puissance de 9,6 kilowatts, largement suffisante pour subvenir aux besoins essentiels (lumières, réfrigérateurs…) selon les précisions fournies par Total direct énergie. Ford estime que le F-150 Lightning, équipé de la plus grosse batterie, peut fournir trois jours d’énergie avec une consommation journalière fixée à 30 kWh.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo