Harley-Davidson a enfin montré les versions finales de ses vélos électriques, créés par la startup Serial 1, que le constructeur détient. Il y a quatre modèles en tout, autour de deux concepts : le MOSH et le RUSH.

Les vélos électriques de Harley-Davidson sont enfin là. Après avoir montré un prototype dont le look rappelait ses cylindrées, le constructeur a finalement dévoilé ses premiers modèles de vélos électriques, avec à la fois une page sur son site officiel mais aussi deux publicités vidéos.

Harley-Davidson y présente clairement ses modèles de vélos électriques comme des solutions pour jeunes actifs urbains qui souhaitent effectuer des trajets de leur domicile au travail en évitant les bouchons de la ville — attention, ils respectent tout de même scrupuleusement le code de la route et s’arrête même au feu rouge !

Il y a deux vélos : le MOSH/CTY et le RUSH/CTY, mais ce dernier est décliné en trois versions différentes (Rush, Rush Step-Thru et Rush Speed), ce qui signifie qu’au total, Harley commercialise quatre produits différents. Les batteries ont été développées par les mêmes équipes qui ont travaillé sur celles de la Livewire, la moto électrique de Harley.

Voilà le MOSH de Serial 1 :

Le vélo MOSH de Serial 1 // Source : Harley Davidson

Et voici le RUSH, plus premium :

Le vélo RUSH de Serial 1 // Source : Harley Davidson

Les différences entre les vélos électriques de Harley Davidson

Le MOSH est le moins cher et le plus léger : son autonomie est aussi moins élevée que les autres — c’est notamment ce qui fait la différence de prix de quasiment 1 000 dollars entre ce modèle et le RUSH, en plus du style. Le MOSH a clairement des accents plus toniques, tandis que le RUSH s’inspire très légèrement du vélo hollandais pour avoir un look un peu plus « urbain ».

Modèles Batterie Prix Vitesse max Poids
MOSH 529 Wh 3 399 $ 32 km/h 22 kg
RUSH 706 Wh 4 499 $ 32 km/h 27 kg
RUSH Step-thru 529 Wh 4 399 $ 32 km/h 27 kg
RUSH Speed 706 Wh 4 999 $ 45 km/h 27 kg

Les pré-commandes sont déjà ouvertes et la livraison débutera au printemps 2021, indique le site officiel. Les vélos sortiront d’abord aux États-Unis et en Allemagne ; il n’est pas certain qu’ils pourront un jour être commercialisés en France.

Serial 1 est techniquement une startup à part de Harley-Davidson, mais le constructeur américain est son principal actionnaire, et ses locaux sont dans une dépendance à côté des locaux de Harley, comme l’a souligné Electrek.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo