Le mystérieux Project Titan de Apple a été amputé de 200 personnes.

Nul ne sait où en est vraiment le projet de voiture autonome chez Apple. Mais les dernières nouvelles ne sont pas très encourageantes. Dans les colonnes de CNBC, la firme de Cupertino a confirmé — le 24 janvier 2019 — que 200 personnes liées au Project Titan avaient été réaffectées dans d’autres départements.

«  Nous continuons de croire qu’il y a des opportunités incroyables à saisir en ce qui concerne les systèmes autonomes », explique néanmoins Apple, qui n’oublie pas d’affirmer que son Project Titan est « le projet de machine learning le plus ambitieux jamais lancé ».

Un véhicule autonome d’Audi, équipé de capteurs // Source : Autonomous Intelligent Driving

Adieu Apple Car ?

La restructuration du Project Titan se poursuit. En août dernier, Doug Field, qui a passé plusieurs années chez Tesla, est retourné chez Apple pour chapeauter le développement aux côtés de Bob Mansfield. Cette amputation de 200 postes, qui n’est pas du licenciement puisque les concernés restent dans l’entreprise, ne dit pas grand chose sur l’avenir de la conduite autonome chez Apple. Mais le géant de la tech assure avoir « une équipe incroyable et talentueuse » qui travaille sur « les systèmes autonomes et les technologies associées ». 

D’autant qu’aux dernières nouvelles, Apple fait rouler plusieurs dizaines de voitures autonomes en Californie (45 véhicules enregistrés au mois de mars 2018). Elles permettent aux ingénieurs de tester et faire évoluer leur logiciel en accumulant des kilomètres.

A priori, le Projet Titan ne devrait plus aboutir à une voiture estampillée Apple, plutôt à une technologie de pointe qui pourrait être installée dans celle des autres. Même si certains analystes continuent de croire à la commercialisation d’une Apple Car d’ici cinq ans.

Partager sur les réseaux sociaux