Vous espériez occuper de longues heures en train à regarder votre série préférée ? Dommage : il n’y a de prise dans votre train. Mais, pourquoi la SNCF n’en prévoit-elle pas systématiquement dans ses rames ?

Vous êtes monté dans la bonne rame, avez trouvé votre place dans le train et réussi à hisser votre valise pour la ranger. Bravo : il est temps de vous installer confortablement et de profiter du voyage en regardant une série de Noël ou en écoutant de la musique. C’est là que le drame survient : il n’y a pas de prise électrique à votre place dans le train ! Il ne reste plus qu’à passer votre smartphone en mode économie d’énergie et à croiser les doigts pour avoir encore un peu de batterie à l’arrivée.

Mais, pourquoi tous les trains ne sont-ils toujours pas équipés de prises électriques à chaque place en 2023 ? Comme l’a rappelé la SNCF le 4 décembre, sur son compte X dédié aux échanges avec les voyageurs, la moitié des trains actuellement en circulation sont équipés de prises.

Pas de prise dans le train ? C’est sans doute une rame des années 2000

C’est parce que tous les trains qui circulent de nos jours ne sont pas forcément récents. On trouve encore des trains conçus dans les années 2000 qui roulent sur les rails en France. « Dans les années 2000, un téléphone portable pouvait tenir une semaine sans recharge. C’est pourquoi certains trains en circulation depuis longtemps n’offrent pas systématiquement de prises », résume la SNCF sur X.

Plus de batterie et pas de prise ? Il reste toujours l'option d'admirer le paysage par la fenêtre d'un air dramatique. // Source : Canva
Plus de batterie et pas de prise ? Il reste toujours l’option d’admirer le paysage par la fenêtre d’un air dramatique. // Source : Canva

On pourrait s’étonner que la situation n’ait pas plus drastiquement évolué depuis les années 2000, avec le renouvellement progressif des trains. Or, la conception d’un train prend du temps : il peut s’écouler entre 4 et 8 ans entre les premiers designs et la mise en service du véhicule. Puis, une fois que le train roule, l’objectif est de l’utiliser longtemps : sa durée de vie est comprise entre 30 et 40 ans. La SNCF tente toutefois de rassurer les voyageurs dans sa publication, en assurant profiter des rénovations régulières des trains pour y ajouter des prises.

Comment savoir si j’aurai une prise dans le train ?

Mais, alors, comment savoir s’il y aura des prises dans votre train à l’avance ? Malheureusement, ce n’est pas toujours facile de l’anticiper. « Si vous voyagez en TGV INOUI il y aura des prises en seconde classe [ndlr : une prise par voyageur est également prévue en première classe]. Les rames TGV circulant à l’heure actuelle pour SNCF ne sont pas toutes de la même génération, seules les plus récentes, ou celles qui ont été modernisées très récemment, sont équipées de prises électriques en seconde classe », répond la SNCF.

À bord des TGV inOui, une « astuce » pour être à peu près sûr de disposer d’une prise est de réserver un siège côté fenêtre. Si vous voyagez plutôt en OuiGo, l’offre de TGV à bas prix de la SNCF, il n’y a pas d’autre choix que de payer un supplément (de 3 €) pour avoir l’option « Choix de la place » et en prendre une avec prise à proximité. Dans les trains Intercités, il est recommandé de réserver en première classe si l’on veut être sûr d’avoir une prise. Néanmoins, même dans ce cas, la prise n’est pas forcément individuelle : vous trouverez plutôt une prise pour 2 sièges côte à côte, il faudra donc partager avec votre voisin ou voisine. Quant aux TER, la présence de prises est également difficile à anticiper, selon que vous allez voyager dans une rame rénovée ou récente, ou non. Avoir une batterie externe dans son sac reste une bonne idée pour parer à ces situations.

Lors de votre réservation de billet, sur l’app SNCF Connect, la présence d’une prise à votre siège, ainsi que d’autres commodités, est parfois indiquée en cliquant dans « Voir le détail ». Enfin, si vous avez réservé une place avec prise, mais qu’il s’avère que la prise ne fonctionne pas une fois dans le train, vous pouvez le signaler en remplissant un formulaire.

La newsletter Watt Else de Numerama vous tient au courant de l’actualité de la mobilité électrique. Les aléas dans les transports en commun ne sont pas non plus oubliés. Abonnez-vous pour recevoir gratuitement Watt Else tous les jeudis !


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !