Le gouvernement a bien fait comprendre aux marques chinoises qu’elles seraient privées du bonus écologique de 5 000 €. À quoi bon déposer une demande avec un dossier compliqué à constituer en sachant que le résultat sera négatif ? MG a décidé de s’en passer.

MG s’est rapidement fait connaître en France grâce à une politique tarifaire particulièrement agressive sur ses voitures électriques. Avec 4 modèles positionnés sous la barre des 47 000 €, MG a pu bénéficier du bonus écologique de 5 000 € pour se développer vite et fort. Suffisamment pour que la marque dépasse ses objectifs de ventes depuis 2 ans. Le revers de la médaille est que ce succès n’a pas vraiment été au goût du gouvernement français, et certainement aussi de certains concurrents qui voient la clientèle délaisser leurs modèles pour passer aux voitures chinoises. Les règles du jeu ont donc été changées pour le bonus écologique de 2024 afin qu’il ne profite plus qu’aux véhicules produits en Europe.  

Face à cette décision du gouvernement, MG avait songé exploiter une procédure dite « dérogatoire », pour défendre son accès au bonus. Sauf qu’au travers d’une interview publiée sur Autoactu ce 24 novembre, on apprend du directeur des ventes et du réseau MG, Julien Robert, que la marque n’a pour l’heure rien fait dans ce sens. Au contraire même, MG se prépare à se passer du bonus.

Pas de dossier déposé pour MG, et ce n’est pas le seul

 « Nous n’avons pas déposé de dossier pour en bénéficier et je ne pense pas qu’on le fasse » a indiqué Julien Robert à Autoactu. Les premiers modèles bénéficiant du bonus écologique 2024, sans MG donc, vont être annoncés le 15 décembre, puis cette liste sera actualisée régulièrement. Pour figurer dans cette première annonce de décembre, il aurait fallu que la marque ait déjà déposé un dossier auprès de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie), car l’organisme prend ensuite plusieurs semaines pour de procéder au fastidieux calcul du score environnemental, dont dépend désormais l’éligibilité au bonus.

MG4 en finition standard  // Source : Raphaelle Baut
MG4 en finition standard à 29 990 € avant bonus // Source : Raphaelle Baut

Enfin, même en ayant déposé un dossier en temps et en heure, il était très improbable que MG puisse conserver le bonus à cause de sa production chinoise. MG s’est donc pour l’heure abstenu de cette tâche fastidieuse.

MG n’est d’ailleurs pas la seule marque chinoise à ne pas avoir déposé son dossier, BYD nous a confirmé ne pas avoir encore déposé sa demande, faute d’avoir obtenu tous les documents nécessaires depuis la Chine. BYD n’est pas vraiment plus optimiste que MG sur le fait de pouvoir obtenir le bonus écologique 2024 pour ses modèles, y compris au travers de la procédure dérogatoire qui doit affiner les calculs.

Des données trop confidentielles pour ne rien obtenir au final

Du côté de MG, un autre élément rebute un peu le constructeur chinois : « Les données que l’on nous demande sont trop confidentielles et le résultat est connue d’avance dès lors que l’on produit en Chine ». Il faut dire que pour demander l’éligibilité au bonus, les marques doivent envoyer des données précises sur les matériaux, et leurs poids, utilisés dans leurs voitures électriques. Plus de détails sont à communiquer dans le cadre de la demande « dérogatoire », qui sera nécessaire pour toutes les marques qui produisent hors d’Europe dans des usines neutres en carbone.

En théorie, seul l’Ademe doit avoir accès aux données soumises dans le cadre de cette demande de bonus. Sauf qu’il n’est pas exclu que des fuites puissent donner accès à ces informations à des concurrents. Cela pourrait être fâcheux pour certains constructeurs qui aiment bien garder les recettes de leur succès secrètes. On peut imaginer que du côté de Tesla, les mêmes questions se posent.

MG assure pouvoir faire sans le bonus de 5 000 €

MG a fait très fort en lançant en 2022 sa MG4 à partir de 29 990 €, car les modèles concurrents sont généralement positionnés 10 000 € plus chers. C’est aussi le cas d’autres modèles de la gamme, même s’ils ne sont pas autant plébiscités par le public. Alors même si le constructeur perd le bonus, il garde une longueur d’avance sur la concurrence par rapport aux prix pratiqués, notamment pour ses modèles d’entrée de gamme.

Livraison des MG4 // Source : MG
Livraison des MG4 // Source : MG

Les modèles dépassant les 40 000 euros sont ceux qui subiront le plus ce changement. Dans ces cas-là, la concurrence européenne pourrait compenser plus facilement leur retard grâce aux 5 000 € du gouvernement. Mais là encore, MG ne s’inquiète pas outre mesure. L’entreprise s’attend à une baisse des ventes, mais elle pourra aussi proposer des remises pour garder sa compétitivité, si celle-ci venait à vaciller. Elle en a les moyens.

Avec ou sans bonus écologique de 5 000 €, la marque MG n’a certainement pas fini de faire parler d’elle en France. Par contre, si vous voulez bénéficier du bonus pour acheter une voiture électrique MG, vous avez jusqu’au 15 décembre pour passer commande.

Le bonus 2024 pourrait bien jouer les trouble-fêtes sur le marché français. Pour ne rien manquer à ce sujet, il est fortement recommandé de s’abonner à notre newsletter hebdomadaire Watt Else. C’est un bon moyen de garder un œil bien ouvert sur l’actualité de la voiture électrique.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !