Voici le nouveau SUV de Volvo appelé EX30, commercialisé à partir de 37 500 euros.

Volvo a dévoilé l’EX30, un SUV entièrement électrique, avec l’ambition non dissimulée de perturber le segment des SUV électriques. Pour ceux qui connaissent Volvo, c’est une démarche surprenante, mais il est essentiel de se rappeler que Volvo est désormais une marque du groupe Geely, l’un des groupes automobiles chinois les plus dynamiques.

Un ADAS de série presque complet

L’EX30, un SUV compact mesurant 4,25 mètres de long, est la dernière création de Volvo basée sur la plateforme SEA (Sustainable Experience Architecture), entièrement électrique, qui équipe également la Smart #1, un fruit de la collaboration entre Mercedes-Benz et Geely. Les lignes épurées et minimalistes scandinaves, un clin d’œil au récent EX90, sont indéniablement présentes.

Volvo EX30
Volvo EX30 // Source : Volvo

Comme on pourrait s’y attendre d’une marque qui a fait de la sécurité son cheval de bataille, l’EX30 est équipé de série d’un système d’assistance à la conduite avancé (ADAS).

Volvo EX30
Volvo EX30 // Source : Volvo

Même la version entrée de gamme intègre des fonctionnalités comme un système d’anticipation de collision intelligent, des fonctions d’intervention sur la direction, un régulateur de vitesse et de distance adaptatif, une caméra de recul, des radars de stationnement arrière, une alerte de franchissement de ligne active et un système de surveillance d’angle mort.

Volvo EX30.
Volvo EX30 // Source : Volvo

Cependant, l’option de maintien de voie, qui est disponible à partir de la finition Plus, fait défaut de base. L’ajout de cette fonctionnalité permet d’atteindre une conduite semi-automatique de niveau 2, comparable à l’Autopilot que Tesla propose de série.

Choix de batterie et performances impressionnantes

En ce qui concerne l’autonomie, l’EX30 propose deux tailles de batteries. La version de base dispose d’une batterie LFP de 51 kWh, offrant une autonomie de 344 km selon le protocole WLTP, tandis que la batterie plus grande NMC de 69 kWh offre jusqu’à 480 km d’autonomie. Même en optant pour la plus grande batterie, le prix du véhicule reste en dessous du seuil du bonus écologique, fixé à 47 000 euros.

Là où l’EX30 se démarque vraiment, c’est dans sa version de motorisation Twin Performance avec deux moteurs électriques. Avec une accélération de 0 à 100 km/h en seulement 3,6 secondes, grâce à une puissance combinée de 315 kW (428 ch) et un couple maximal de 543 Nm, l’EX30 est une bête de puissance, sans doute l’un des SUV électriques les plus rapides du marché, surtout sur ce positionnement tarifaire.

Un seul écran central

L’EX30 propose une interface utilisateur simplifiée avec un seul écran central, de style Tesla, de 12,3 pouces affiché en mode vertical. Volvo a fait le choix de la sobriété en évitant l’ajout d’un écran devant le conducteur ou d’un système d’affichage tête haute. L’interface logicielle est très comparable à celle de Tesla, mais Volvo a opté pour Google, avec Android Automotive dont l’interface a été personnalisée pour s’adapter à la marque.

Volvo EX30
Volvo EX30 // Source : Volvo

L’EX30 est proposé à un prix de départ de 37 500 euros, avant application du bonus écologique. En fonction des revenus, ce tarif peut être réduit à 32 500 euros ou même 30 500 euros après le bonus écologique. Vu le niveau de finition, c’est un tarif compétitif. Pour ce prix, vous obtenez la version Single, qui offre 344 km d’autonomie seulement avec des options de série bienvenues comme les radars et la caméra de recul, ou encore une grosse partie des fonctions d’ADAS comme vu précédemment.

La version Single Extended Range, avec une autonomie de 480 km, est proposée à 41 700 euros pour la finition Start, et 45 000 euros pour la finition Plus. Pour ceux qui cherchent à maximiser les performances avec deux moteurs, il faudra payer 49 250 euros pour la finition Plus, et cela monte jusqu’à 52 200 euros pour la version Ultra. À ce niveau de tarif, le bonus écologique n’est plus disponible.

Une ombre au tableau

En comparant l’EX30 à des concurrents tels que la nouvelle Hyundai Kona, la Mégane E-Tech de Renault, la nouvelle Peugeot e-2008, la très proche Smart #1, et bien sûr les compétitives Tesla Model 3 et Model Y, l’EX30 semble bien positionné. Cependant, son point faible est clairement l’espace de stockage. Espace de coffre sous-jacent compris, l’EX30 n’offre que 318 litres de place.

Volvo EX30
Volvo EX30 // Source : Volvo

En comparaison, une Mégane E-Tech de dimensions similaires offre 440 litres, et la Tesla Model Y offre une énorme capacité de 117 litres à l’avant et 854 litres à l’arrière. Même si les dimensions ne sont pas comparables, sur le papier, on peut hésiter entre ces modèles si l’espace de stationnement n’est pas une contrainte.

C’est une limitation pour l’EX30, en particulier pour les familles qui pourraient être intéressées par ce SUV compact 100 % électrique, réduisant ainsi son attrait pour ceux qui nécessitent un espace de coffre plus important pour les vacances ou les longs trajets.

Un pari audacieux bien calculé

Malgré ce léger défaut, il faut admettre que Volvo a fait un pas audacieux avec l’EX30. Le fabricant suédois a réussi à marier la tradition de Volvo en matière de design, de sécurité et de qualité avec une nouvelle vision de l’avenir de la mobilité électrique.

L’EX30 est une proposition attrayante, prouvant une fois de plus que Volvo est à la hauteur des attentes dans le paysage automobile en évolution rapide.

Pour le consommateur, c’est là que réside la complexité. Le choix est vaste, très diversifié, et Tesla n’a jamais été aussi compétitive. Si ce qu’on surnomme la Model 2, le très attendu modèle à 25 000 dollars, devait faire son apparition, cela pourrait considérablement changer la donne. L’entrée de ce nouveau concurrent pourrait non seulement secouer le marché, mais aussi repousser les limites en termes de tarif pour les véhicules électriques.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !