General Motors et sa filiale Cadillac ont tenté un grand coup marketing à Shanghai, en Chine, en proposant des essais gratuits de la Cadillac Lyriq… devant une station Superchargeur de Tesla.

La guerre de l’électrique fait rage. Alors que Tesla fait partie des marques les plus connues du grand public dans le secteur de l’automobile électrique, certains concurrents doivent faire preuve d’ingéniosité et de créativité pour tirer leur épingle du jeu. Et c’est ce qu’a fait Cadillac, dans la ville de Shanghai, en Chine — a repéré Electrek dans un article publié le 17 mars.

Pour cibler les automobilistes intéressés par des véhicules électriques, la filiale du groupe General Motors s’est installée à une station de recharge Tesla… afin de proposer un essai gratuit de la Cadillac Lyriq. La sortie est prévue dans le courant de l’année 2023, en Europe.

La Cadillac Lyriq pourrait concurrence les modèles de Tesla // Source : Cadillac
La Cadillac Lyriq pourrait concurrencer les modèles de Tesla // Source : Cadillac

Des clients bien ciblés par General Motors

Il s’agit d’une stratégie bien pensée du côté de GM : les utilisateurs de Tesla possèdent naturellement un fort intérêt pour les véhicules électriques, mais doivent aussi trouver un moyen de s’occuper lors du temps de rechargement de leur véhicule. C’est à ce moment que des vendeurs de Cadillac ont approché les propriétaires de véhicules Tesla pour leur proposer un essai rapide de la Lyriq… et certains ont aimé. La manœuvre, mise en avant par l’utilisateur « Jay In Shanghai », a beaucoup fait parler sur Twitter, où les internautes ont notamment qualifié cette approche comme étant « culotée ».

Cette attaque de la part de la filiale de General Motors n’est pas due au hasard. En effet, la marque américaine a vendu près de 200 000 véhicules en Chine au cours de l’année 2022, contre 135 000 aux États-Unis. Et lorsque l’on regarde les chiffres à l’échelle de l’empire General Motors, l’écart est toujours présent : plus de 2,3 millions de véhicules du groupe GM ont été vendus dans l’Empire du Milieu au cours de l’année passée. Un chiffre quasiment atteint par le géant américain sur son propre territoire, avec 2,27 millions de véhicules vendus en 2022. General Motors est donc très populaire en Chine, et veut chercher à appuyer cette notoriété.

Tesla domine toujours en Chine

De plus, les constructeurs étrangers doivent faire face à une rude concurrence de la part de Tesla, qui est très bien installé sur le territoire chinois. Après un début d’année 2022 compliqué pour la marque d’Elon Musk, Tesla a bien terminé en vendant près de 121 000 véhicules sur l’ensemble du territoire… uniquement lors du dernier trimestre (grâce à une baisse des prix). Et ce, malgré les quelques incidents mortels impliquant des Tesla.

En ce qui concerne la stratégie de Cadillac pour tenter d’accaparer quelques clients de Tesla, il ne s’agit pas d’une première manœuvre d’une marque à l’encontre du constructeur texan. En 2019, Audi s’était aussi installé dans une station de rechargement dédiée aux Tesla afin d’effectuer des photos promotionnelles. La marque allemande avait également proposé des essais gratuits de son e-tron durant deux jours.

Est-ce que la manœuvre de GM s’est révélée efficace avec sa Cadillac Lyriq ? Aucune idée en ce qui concerne les ventes, mais le buzz est là.

La voiture électrique, c’est votre dada ? Vous adorez tout ce qui touche aux mobilités de demain ? Abonnez-vous à Watt Else, la nouvelle newsletter gratuite de Numerama, garantie 100 % sans langue de bois sur l’industrie, ses innovations et ses limites.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.