Quatre mois après l’accident mortel impliquant une Tesla Model Y en Chine, le constructeur automobile américain a conclu son enquête, dont les conclusions ont fuité. Selon le rapport de données, le conducteur n’aurait jamais appuyé sur la pédale de frein, mais uniquement sur l’accélérateur.

Ce sont des crashs automobiles qui attirent beaucoup l’attention. Le 13 novembre 2022, un grave accident impliquant une Tesla Model Y était survenu à Chaozhou, située dans la province de Guandong, en Chine, provoquant le décès de deux personnes. Interrogé par la presse, le conducteur du véhicule avait toujours affirmé ne pas avoir appuyé sur la pédale d’accélération. Selon sa version des faits, il souhaitait uniquement s’arrêter et garer son véhicule, avant que la Tesla Model Y ne se mette à accélérer et circuler à grande vitesse sur deux kilomètres, pour finir sa route dans le décor.

Près de quatre mois plus tard, ce mercredi 1er mars, les analystes de Tesla ont enfin conclu leur rapport sur l’accident mortel. Un rapport qui n’avait visiblement pas vocation à devenir public, mais qui a été révélé par Xiao Te, le fondateur de la plus grande communauté non officielle liée à Tesla en Chine.

L’erreur humaine privilégiée par le rapport

Selon le rapport de l’EDR (Event Data Recorder), cinq secondes avant l’accident, la voiture électrique circulait à une vitesse folle de 164 km/h. La trajectoire du véhicule aurait changé en raison d’un changement d’angle, à hauteur de 25°, sur le volant, réduisant la vitesse à 159 km/h. Au moment du violent impact, la Tesla Model Y avait atteint les 163 km/h.

Toujours selon l’EDR, la raison de cette folle accélération serait simple : tout au long de l’incident, la pédale d’accélérateur aurait été appuyée au maximum, tandis que la pédale de frein… n’aurait jamais été pressée. Une théorie déjà avancée à l’époque de l’accident : sur les enregistrements de vidéo de surveillance retraçant la course folle du Model Y, les feux de freinage du véhicule ne sont jamais allumés. L’EDR confirme également que le système Autopilot ne serait pas mis en cause dans cet accident gravissime.

Le conducteur, lui, continue d’assurer que son pied « était sur le frein tout le temps ».

Extrait video de l'accident Tesla en Chine // Source : Capture Youtube
Extrait video de l’accident Tesla en Chine // Source : Capture Youtube

Alors que la police poursuit son enquête, il est important de rappeler que ces accidents impliquant des Tesla n’ont encore jamais incriminé la marque d’Elon Musk. Le plus souvent, la société américaine a rejeté la faute sur le conducteur et une erreur humaine. Aux États-Unis, où plusieurs accidents sont survenus en raison d’accélérations involontaires de Tesla, la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) a conclu à plusieurs reprises que les accidents étaient liés à des erreurs de conduite. L’autorité américaine a notamment déclaré que les erreurs de pédale seraient responsables de « près de 16 000 accidents sur le sol américain » par an.

La Chine, un pays stratégique pour Tesla

Tesla a déjà été critiqué en Chine par le passé, à l’image d’une manifestante lors du salon de l’Automobile de Shanghai de 2021. Au cours de l’événement, la cliente avait critiqué la Model 3, portant un t-shirt sur lequel il était écrit : « Les freins ne fonctionnent pas.» Suite à cet incident, la marque américaine avait mené des analyses, indiquant qu’aucun problème technique n’aurait été détecté sur ce véhicule.

La manifestante est montée sur le véhicule d’exposition

La Chine est le second marché mondial pour le constructeur automobile américain. Comme la marque y est scrutée, il arrive souvent que les freins des véhicules soient remis en cause à chaque accident. Face à ces accusations et aux critiques des internautes chinois sur les réseaux sociaux, Tesla a parfois porté plainte, en raison de la mauvaise image que ces derniers pourraient donner de la marque. L’un d’entre eux avait notamment dû présenter ses excuses sur TikTok après avoir menti à propos d’un problème mécanique sur sa Tesla Model X.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !