Avec le lancement commercial du modèle Propulsion, on voyait déjà le Tesla Model Y balayant tout sur son passage sur le marché du véhicule électrique. Sauf que la première vague, attendue fin 2022, est bien moins forte que ce que l’on pouvait imaginer en France.

Le lancement du Model Y Propulsion en août 2022, moins cher que la Model 3 équivalente, devait renforcer l’emprise du SUV de Tesla sur le marché européen. L’intérêt pour cette version à moins de 50 000 € du Model Y a été immédiat pour bon nombre d’acquéreurs, mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour Tesla lorsque l’on observe les livraisons en France.

Les premières livraisons ont commencé dès le mois de novembre. Le modèle en a profité pour battre quelques records de ventes dans plusieurs pays européens, notamment en Norvège. Sauf qu’après un mois de novembre où le Model Y a dominé le classement des immatriculations français et européen, au mois de décembre, ce n’est pas exactement le même constat.

En décembre, la Model 3 double de nouveau le Model Y

Comme les Model 3 et Model Y Propulsion sortent tous les deux des chaînes de l’usine de Shanghai, ils sont globalement logés à la même enseigne par rapport aux questions de fabrication ou de transport. C’est un peu différent concernant les Model Y Grande Autonomie et Performance, qui peuvent venir de l’usine de Berlin, avec des délais différents.

La vague de livraisons, attendue pour cette fin d’année 2022, s’appliquait surtout sur les Model Y Propulsion, que l’on imaginait rapidement dominer les livraisons de la marque. Sauf que la Tesla Model 3 ne semble pas avoir dit son dernier mot :

Tesla Model YTesla Model 3
Novembre 20222 8912 809
Décembre 20222 4932 675
Cumul total 202211 89217 005
source : AAA Data

Il reste difficile de juger le cumul sur l’année 2022, puisque le Model Y a commencé sa carrière cette année-là pour l’Europe, alors que la Model 3 avait déjà atteint son rythme de croisière au niveau de la production. Cependant, les deux derniers mois montrent bien que tout n’est pas encore gagné pour le Model Y, malgré une nouvelle offre commerciale agressive.

Un succès pas si franc en France

Elon Musk annonçait lors de la réunion des actionnaires que le Model Y deviendrait rapidement le bestseller de la marque. Il a d’ailleurs tout fait pour détourner les clients de la Model 3 et les inciter à craquer pour le Model Y. Apparemment la France fait encore un peu de la résistance en lui préférant toujours la Model 3, malgré un tarif bien supérieur à ce qu’il était l’année dernière, et même supérieur au tarif d’entrée de gamme du SUV.

Si le Model Y n’a pas remporté le succès que la marque espérait, notamment en France, c’est parce que Tesla s’est retrouvé avec de nombreux abandons de bons de commande. Une fois livrés en concession, plusieurs Model Y Propulsion ont été remis à la vente pour leur trouver un nouvel acquéreur. L’entreprise est allée jusqu’à offrir des options ou accorder des rabais pour se débarrasser des encombrants véhicules sur les parkings des « Service Centers » concernés. Même si les véhicules ont trouvé preneurs, l’image de leader de Tesla est une nouvelle fois un peu écornée.

Nouvelle teinte Midnight Cherry Red du Model Y // Source : Tesla
Nouvelle teinte Midnight Cherry Red du Model Y // Source : Tesla

Tesla, en favorisant surtout les évolutions du Model Y par rapport à la Model 3, fait probablement une erreur stratégique. Une de plus quand on observe de plus près le cours de l’action Tesla, qui pâtit des frasques d’Elon Musk avec Twitter. On verra rapidement, dès les prochains mois, si la marque américaine a eu raison de tout miser sur le Model Y. Pour le moment, son démarrage ne semble pas aussi réussi que celui de la Model 3. La marque n’aurait-elle pas un peu perdu de sa « hype » au fil des ans ?


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.