Si l’année dernière, il y avait 6 électriques en final du trophée de « Car Of The Year », cette année, elles ne sont que 5 sur les 7 finalistes. Quels sont les modèles retenus par le jury de journalistes automobiles européens pour être la « voiture de l’année 2023 » ?

L’organisation du trophée du « Car Of The Year » vient de publier ce 24 novembre la liste des 7 finalistes de la compétition. Le titre européen de la « voiture de l’année » ou « car of the year » est un des plus attendus par les constructeurs automobiles. Il existe de nombreux prix remis par différents médias, mais le Car Of The Year est celui qui ramène vraiment la plus grande notoriété, au niveau européen, au modèle qui en ressort gagnant.  

Parmi les 7 finalistes pour cette année, 5 modèles sont disponibles en motorisation électrique. Originalité de cette édition, il y a en fait 8 marques mentionnées dans les finalistes : Jeep, Kia, Nissan, Renault, Peugeot, Subaru, Toyota et Volkswagen.

Les 5 voitures électriques finalistes sont…

Jeep Avenger // Source : Raphaelle Baut
Jeep Avenger // Source : Raphaelle Baut
Kia Niro II // Source : Kia
Kia Niro II // Source : Kia
Nissan Ariya // Source : Nissan
Nissan Ariya // Source : Nissan
Toyota bZ4X // Source : Toyota France
Toyota bZ4X // Source : Toyota France
Volkswagen ID. Buzz et ID. Buzz Cargo // Source : Volkswagen
Volkswagen ID. Buzz et ID. Buzz Cargo // Source : Volkswagen

La Toyota bZ4X et la Subaru Solterra sont tellement proches techniquement qu’elles sont jugées comme un seul modèle. Voilà quelque chose d’assez improbable dans une élection de la voiture de l’année, et surtout quand il s’agit de retenir 7 modèles finalistes parmi 45 candidats.

Cependant, ce n’est pas la première fois que cela arrive. En 2012, c’est même un de ces duos qui a remporté le prix de la voiture de l’année. Il s’agissait en plus déjà de clones de modèles électriques avec prolongateur d’autonomie : l’Opel Ampera et Chevrolet Volt.

Les deux autres finalistes sont des modèles thermiques ou hybrides :

  • Peugeot 408
  • Renault Austral

Enfin, c’est un peu plus compliqué que cela, car le Kia Niro a été présenté au jury autant en hybride qu’en hybride rechargeable et en électrique. On peut donc le classer dans les deux rubriques.

Pas de voitures chinoises en finale ?

Parmi tous les modèles présentés au trophée, plusieurs références n’ont sûrement pas pu remplir tous les critères imposés pour être retenus en tant que finalistes, mais on est quand même surpris de ne pas retrouver la MG4 parmi les finalistes de la compétition. Elle offre un rapport qualité/prix qui mérite d’être valorisé.

nouvelle MG4 // Source : MG
nouvelle MG4 // Source : MG

Ni MG, ni Nio, ni XPeng, Ni Byd, Ni Ora ou DFSK (Seres) ne semblent avoir conquis le jury européen. Il est peut-être encore trop tôt pour que le jury soit prêt à élire un modèle chinois pour la voiture européenne de l’année. Déjà que la Kia EV6 était la première voiture coréenne à gagner le titre en 2022, il ne faut certainement pas trop de révolutions d’un coup.

Si on se tentait à un pronostic…

On verrait bien soit la Kia Niro, soit la Jeep Avenger en tête de la compétition. Ceci est un avis parfaitement partial, bien sûr. Cependant, deux victoires consécutives de Kia paraissent assez improbables, mais la nouvelle Kia Niro (2022) est un très bon cru.

La Jeep Avenger, nous ne l’avons pas encore testé, seuls les membres du jury ont pu en prendre le volant, mais elle a été un de nos coups de cœur du Mondial de Paris. Jeep n’a jamais eu le trophée de la voiture de l’année, cela serait une bonne occasion pour la marque américaine de marquer sa transition vers l’électrique.