Après ID.4, Volkswagen ID.5 offre une nouvelle alternative en termes de design pour les amateurs de véhicules électriques. C’est au volant de la finition GTX, la version la plus puissante, que nous sommes parties à la découverte de cette nouveauté.

Volkswagen ID.5 est la troisième déclinaison dans la gamme ID, regroupant les véhicules 100 % électrique du constructeur allemand. Derrière cette appellation, on découvre un SUV coupé, dont la ligne de toit fuyante inscrit le modèle dans la tendance du moment.

Au-delà de son design, l’essai du VW ID.5 permet de découvrir les dernières évolutions des technologies embarquées par le constructeur. Il est aussi l’occasion de trancher : la version GTX apporte-t-elle vraiment un plus à ce modèle ?

Une mise à jour bienvenue du software embarqué dans l’ID.5

ID.5 est le premier modèle à exploiter la dernière génération du logiciel embarqué dans sa version 3.0. Cette nouvelle version intègre plusieurs fonctionnalités supplémentaires au niveau des aides à la conduite avec :

  • Travel Assist 2.5, avec échange de données et assistance au changement de voie,
  • Park Assist Plus, avec sa fonction de mémorisation.
volkswagen_id5_gtx
Volkswagen ID. 5 // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Si le changement de voie automatisé est un plus pour atteindre des fonctionnalités de conduite autonome avancées, le système demande encore à se perfectionner. Il faut dire que ces fonctionnalités sont pour le moment grandement bridées par les règlementations de l’Union européenne.

Par contre, la fonction « Park Assist Plus » nous a emballés. Nous connaissons tous les fonctionnalités qui aident à repérer, puis garer le véhicule sur un emplacement de stationnement traditionnel. Cette nouveauté va plus loin. Elle permet de mémoriser un ensemble de manœuvres pour le reproduire à l’identique à chaque enclenchement de la fonction. Si vous avez plusieurs manipulations à réaliser pour garer votre voiture dans votre cour ou votre garage, la voiture va être en mesure de reproduire cette manœuvre à l’identique sans que vous ayez à agir. Cela reste un peu gadget pour certains, mais pour ceux qui ne sont pas toujours à l’aise avec un véhicule de 4,60 m de long, c’est une mise à jour appréciable.

volkswagen_id5_pro
Volkswagen ID. 5 // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Cette nouvelle génération du logiciel embarqué a permis d’optimiser les puissances de recharge. Elle a également amélioré le planificateur d’itinéraire électrique intelligent pour mieux prendre en compte les possibilités de recharge sur les longs trajets.

Enfin, ID.5 a progressé sur l’affichage tête haute à réalité augmentée (en option à 1 450 €) et sur les commandes vocales disponibles avec l’assistant « hello ID ».

Design : un petit plus de l’ID.5 par rapport à ID.4

ID.5 n’est pas vraiment une révolution par rapport à ID.4. Les quelques différences marquantes de cette déclinaison SUV Coupé en font pourtant un modèle au look plus tranché. La face avant, le spoiler arrière, les feux et cette ligne de toit donnent clairement plus de caractère à l’ID.5. C’est un modèle qui se veut un peu plus sportif dans son allure, alors qu’ID.4 pouvait rappeler le style monospace des années passées.

volkswagen_id5_gtx8
Arrière de l’ID.5 GTX // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Le toit plongeant n’a pas de conséquence sur l’habitabilité du modèle. ID.5 est d’ailleurs plus long de 1,5 cm par rapport au SUV ID.4. Son coffre se paye même le luxe d’apporter 6 litres de contenance en plus, dans cette version Coupé. Il offre aux familles un coffre de 549 litres, avec toujours la possibilité de rabattre la banquette arrière pour obtenir jusqu’à 1 561 litres pour un besoin de stockage supplémentaire ponctuel.

volkswagen_id5_gtx3
Profil de la VW ID. 5 GTX // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

La finition GTX joue sur quelques éléments du design extérieur, mais le jeu des 7 différences sera surtout à la portée des plus initiées. C’est finalement essentiellement à l’intérieur que la différence est la plus notable.

À l’intérieur, la finition GTX est plus valorisante

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais le choix des intérieurs de la gamme ID nous a toujours laissé dubitatif. Matériaux, choix de l’aménagement et des coloris ne séduisent pas. ID.5 ne diffère pas d’ID.4 sur la question de l’intérieur, les deux modèles proposent exactement la même prestation.

volkswagen_id5_gtx6
Intérieur de la Volkswagen ID. 5 GTX // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

En finition GTX, la différence reste minime, mais l’habillage de la planche de bord avec sa surpiqûre rouge, rappelle un peu ce que la marque nous a habitué à avoir au sein de ses anciens modèles. Il reste cependant un mystère à résoudre : pourquoi avoir choisi du bleu marine pour les éléments avec liseré rouge de notre modèle d’essai ? On semble rejoindre les mêmes associations de couleurs improbables que nous avions rencontrées lors de notre essai d’ID.4.

volkswagen_id5_gtx7
Depuis les places arrière de l’ID. 5 // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Sinon, on retrouve toujours des assises confortables et beaucoup d’espace à bord. Le modèle garde aussi le même environnement épuré, mais à l’ergonomie perfectible, avec un petit écran derrière le volant de 5,3 pouces et un écran d’infodivertissement central de 12 pouces.

Motorisation et comportement routier : pas toujours à l’avantage de la finition GTX

La finition GTX n’est pas l’équivalent d’une GTI en version électrifiée. Si vous cherchez un modèle plus sportif, vous risquez d’être déçu. L’ID.5 GTX offre bien une puissance supérieure avec 299 ch en transmission intégrale, mais vous n’y trouverez pas plus de sensations en conduite dynamique. Surtout, le freinage ne permettra pas de gérer vraiment sereinement une approche plus sportive.

volkswagen_id5_gtx4
Au volant du VW ID. 5 // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

L’ID.5 GTX bénéficie par contre d’une bonne motricité et de meilleures relances en sortie de virage grâce à son moteur avant. Si l’agrément de conduite est un peu supérieur, les versions propulsion des finitions Pro Performance ne sont pas loin derrière. À la différence des ID. 5 Pro, la version GTX perd l’avantage d’un rayon de braquage particulièrement faible pour son gabarit, à cause de la présence du moteur avant.

Avec les suspensions actives, notre modèle d’essai nous a gratifiés d’un meilleur confort à bord, même si l’ensemble demeure assez ferme. Cependant, nous déconseillons le mode sport sur les routes dégradées, car cela risque de secouer un peu trop la famille à bord.

volkswagen_id5_gtx2
sur les petites routes avec l’ID. 5 GTX // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Autonomie et recharge du modèle ID. 5

Les différentes versions de l’ID.5 reposent toutes sur la batterie de 77 kWh. L’autonomie annoncée pour la version Pro est de 513 km, alors que la version GTX n’offre que 489 km d’autonomie.

Si les consommations sont bien moins élevées que lors de notre essai d’ID.4, réalisé dans des conditions météorologiques particulièrement défavorables, il reste apriori difficile de faire baisser facilement les consommations moyennes en dessous des 20 kWh/100 km. La version GTX ne semble pas plus à son avantage dans cet exercice, mais n’est pas non plus mauvaise.

volkswagen_id5_gtx11
Volkswagen ID. 5 en charge Ionity // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Par contre, si l’ID.5 GTX consomme plus, elle est en mesure de se recharger un peu plus vite. Elle accepte une charge en courant continu (DC) allant jusqu’à 150 kW, lorsque la version pro est limitée à 135 kW. Le chargeur embarqué de 11 kW pour la charge AC est identique sur les deux versions.

Positionnement tarifaire et concurrence

Tout comme son faux jumeau ID.4, Le Volkswagen ID.5 offre une alternative intéressante pour les familles. Sa plus grande concurrence se trouve finalement au sein des marques du même groupe : Skoda Enyaq iV coupé et Audi Q4 e-tron Sportback, qui proposent des modèles équivalents à des tarifs proches. D’autres nouveautés peuvent aussi séduire les familles comme le Toyota bZ4X ou le Nissan Ariya.

Dans sa version GTX, l’ID.5 débute à partir de 59 250 €, mais pour avoir tous les équipements de notre version d’essai, il faut ajouter plus de 10 000 € d’options. La version Pro est commercialisée à partir de 52 550 € et peut bénéficier de 2 000 € de bonus dans certaines configurations.

Le verdict

Source : Raphaelle Baut pour Numerama
8/10

Volkswagen ID.5

Voir la fiche
Il n’y a pas d’offres pour le moment

Après notre essai, Volkswagen ID. 5 laisse une impression sensiblement meilleure qu’ID.4 à la fois sur le design, que la technologie embarquée, dont il est le premier modèle à bénéficier. Pour le reste, il est en tout point identique avec le reste de la gamme, et notamment la version SUV familial ID. 4. Il faut un petit temps d’adaptation pour s’habituer à l’ergonomie, mais une fois ce cap passé, il est facile à appréhender. On pourra lui faire le même reproche sur le style intérieur et certains matériaux utilisés, même si la version GTX, que nous avons essayé, fait un peu mieux. Pour pleinement profiter des capacités technologiques d’ID. 5, il faudra ajouter plusieurs options couteuses lors de la configuration. Le positionnement tarifaire du modèle reste certainement ce qui va le pénaliser face à une concurrence de plus en plus large.