Jean Castex a annoncé que le pass vaccinal devrait remplacer officiellement le pass sanitaire à compter du lundi 24 janvier 2022. Mais le Conseil constitutionnel doit encore se prononcer.

La date était encore peu certaine, elle est désormais officielle : le pass vaccinal devrait entrer en vigueur dans toute la France le lundi 24 janvier 2022, si le Conseil constitutionnel le valide.

Le pass sanitaire tel qu’on le connait actuellement n’existera plus. C’est Jean Castex qui l’a annoncé le 20 janvier 2022 au cours d’une conférence qui visait à présenter des mesures d’allègement de certaines mesures pour lutter contre la crise sanitaire.

Le Conseil constitutionnel doit toutefois encore se prononcer sur le pass vaccinal ce vendredi 21 janvier 2022, ce que le Premier ministre a mentionné. Son avis est attendu notamment sur la cruciale notion du contrôle d’identité par des gérants d’établissements recevant du public, ou encore l’utilisation du pass pour les mineurs (entre 16 ans et 18 ans).

Capture d’écran 2022-01-20 à 19.14.51

La date du 24 janvier est très proche de celle qui avait fuité dans le code de TousAntiCovid-Vérif, comme Numerama l’avait relevé la semaine passée.

Quelle différence entre le pass sanitaire et le pass vaccinal ?

Il y a une différence de taille entre le pass vaccinal et le pass sanitaire : le test antigénique ou PCR ne figurera plus dans le premier.

Le pass vaccinal ne peut contenir que trois choses, au choix :

Auparavant, le pass sanitaire pouvait contenir un test négatif (de moins de 24h). qu’il soit PCR ou antigénique.

Le pass vaccinal devra être obligatoirement présenté dans les lieux accueillant du public où le pass sanitaire était déjà requis, comme par exemple les restaurants, les cafés, les cinémas.

Le pass vaccinal concernera tout le monde de plus de 16 ans.

L’idée du gouvernement est claire et assumée : pousser les millions de Françaises et Français non vaccinés à prendre rendez-vous pour l’être.