Instagram ne fournit pas de vrai contrôle parental. Mais l'absence de ce mode ne veut pas dire qu'il n'est pas possible de configurer un profil Instagram pour qu'il soit plus sûr pour son enfant. Voici six recommandations parmi les plus importantes à suivre.

La lutte contre le harcèlement scolaire est au cœur de l’actualité de cette fin novembre 2021. Avec le développement du numérique, ce phénomène s’est depuis bien longtemps répandu en dehors des établissements pour se déverser sur les réseaux sociaux — ne laissant, hélas, plus de répit aux jeunes qui en sont victimes. Mais il existe des outils, plus ou moins élaborés, pour limiter les nuisances.

Contrôle parental sur Instagram : il y a quelques solutions

Sur Instagram, il n’existe pas de contrôle parental sur lequel un père ou une mère pourrait avoir une maîtrise à distance du compte de son enfant. Cela étant, ce trou dans la raquette peut être en partie bouché en mettant en œuvre plusieurs options sur le profil de son rejeton, à condition bien entendu d’y avoir accès — ce qui suppose de discuter avec lui et de le convaincre de l’intérêt d’activer quelques paramètres.

Les recommandations qui suivent souffrent en effet d’une limite : s’il s’agit d’un ado, il sera compliqué d’accéder à son smartphone puis à son profil Instagram pour y appliquer les réglages que vous jugez utiles pour son bien-être. Faute de contrôle à distance, il ou elle est en mesure d’accéder plus tard à ces mêmes paramètres pour les renverser. L’inclure dans cette démarche facilitera donc son acceptabilité.

Et dans le cas d’un petit enfant ? On pourrait évidemment déconseiller de leur mettre un smartphone entre les main (et, ensuite, de déconseiller fortement l’utilisation d’Instagram pour les très jeunes). Mais ce n’est pas tant cette question que l’on cherche à résoudre ici : ce dont il est question, c’est de gérer la situation actuelle.

Source : Nino Barbey pour Numerama

Il existe de nombreux paramètres dans Instagram qui permettent de protéger un compte à différents niveaux. Les conseils qui suivent sont ceux qui, une fois suivis, durent dans le temps et apparaissent les plus intéressants à mettre en place. Cela évite de devoir prendre régulièrement le smartphone de votre enfant pour agir, par exemple pour bloquer un profil en particulier — ce qui relève d’une intervention ponctuelle.

Toutes ces recommandations sont des pistes, qu’il peut être judicieux de compléter par des discussions avec votre enfant, mais aussi un apprentissage pour lui montrer de quelle façon on bloquer un compte ou on retire un commentaire. Et même si ces outils peuvent être insuffisants dans certaines circonstances, il est bon de les connaître et de les activer même s’ils ne sont pas la panacée.

Comment passer son compte Instagram en privé

En passant un compte en privé, seuls les internautes qui y sont abonnés peuvent voir les photos et les vidéos. Les autres qui ne le sont pas et qui désirent voir ces contenus doivent faire une demande d’ajout pour apparaître dans la liste de contacts, ce qu’il est possible de refuser.

Si votre enfant a un compte public, vous pouvez y remédier en allant dans les paramètres :

  • Lancez l’application et appuyez sur l’icône de son avatar ;
  • Appuyez sur le menu en haut à droite, symbolisé par trois barres ;
  • Appuyez sur « Paramètres » puis « Confidentialité » ;
  • Activez « Compte privé » et validez avec « Passer à un compte privé ».

Pour ce qui est du retrait des contacts, toujours dans « Confidentialité », recherchez la ligne « Vos abonnements à des comptes », allez dans l’onglet « Abonnés » et cliquez sur le bouton « Retirer » pour tous les comptes que vous ne voulez pas autoriser dans les abonnements de votre enfant. Ils seront exclus de sa liste de contacts et, par conséquent, n’auront plus la possibilité de voir quoi que ce soit de sa part.

Source : Instagram

Définir un rappel quotidien

Votre adolescent passe probablement beaucoup de temps sur son smartphone et on sait qu’une application comme Instagram accapare beaucoup l’attention. Une façon douce de signaler à votre progéniture que ça fait peut-être un peu trop longtemps qu’elle scrolle à la recherche de nouvelles photos ? Lui montrer concrètement le temps qu’il vient de passer dessus, en affichant une alerte au bout d’un certain délai.

  • Lancez l’application et appuyez sur l’icône de son avatar ;
  • Appuyez sur le menu en haut à droite, symbolisé par trois barres ;
  • Appuyez sur l’activité, puis l’onglet « Confidentialité » ;
  • Définissez la durée qui vous paraît adéquate pour le rappel quotidien.

Libre à vous de déterminer une durée stricte, mais une trop grande rigidité risque d’être contre-productive et ne pas inciter l’ado à respecter la limite proposée. Notez d’ailleurs qu’il ne s’agit que d’un rappel : cela n’entrainera pas l’inactivation du compte Instagram pour le reste de la journée. Dans ces conditions, mieux vaut réussir à convaincre l’ado de l’intérêt de la musique, plutôt que d’aller à la confrontation.

Source : Instagram

Désactiver les likes

On sait que les likes peuvent avoir quelques effets délétères sur le bien-être des jeunes. En 2016, un article du Washington Post évoquait le cas d’une jeune femme qui ne garde qu’une poignée de photos sur son compte, et supprime le reste. Pourquoi ? Parce qu’elle trouve que les internautes ne réagissent pas toujours assez bien à ses publications, ce qui serait le signe que la photo n’est pas cool ou jolie.

La désactivation des likes est possible depuis ce printemps, après plusieurs tests. Les réglages incluent non seulement la désactivation des likes pour les autres publications (vous ne les voyez plus), les likes des publications du compte de votre enfant, mais aussi le nombre de vues. Toute la procédure est décrite dans un papier dédié, que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Contrôler les identifications et les mentions

Que le compte soit privé ou public, il peut être l’objet d’identifications et de mentions : là encore, Instagram fournit des outils pour décider si vous les acceptez toutes, si vous ne voulez avoir que celles des personnes que votre enfant suit ou bien de personne. Ces mentions concernent les stories, les commentaires, les vidéos en direct et les légendes. Elles se déclenchent avec la commande « @pseudonyme ».

  • Lancez l’application et appuyez sur l’icône de son avatar ;
  • Appuyez sur le menu en haut à droite, symbolisé par trois barres ;
  • Appuyez sur « Paramètres » puis « Confidentialité » ;
  • Allez à la ligne « Mentions » et cochez ce que vous voulez ;
  • Allez à la ligne « Publications » et faites de même.

Sachez que vous avez la possibilité de passer en revue les publications dans lesquelles il y a déjà des identifications de votre enfant. Il suffit d’aller à « Publications identifiées », puis « Approuver les identifications manuellement ». Vous verrez la liste des photos concernées, mais aussi une zone regroupant les identifications en attente. Une option pour approuver manuellement ces marquages est proposée.

Bon, si on marque votre enfant sur une photo de plat, ce n’est peut-être pas très grave. // Source : Helena Lopes / Pexels

Limiter les commentaires

Si vous passez le compte de votre enfant en privé, les commentaires seront réservés aux personnes autorisées à le suivre. Mais s’il trouve que c’est excessif et ne veut pas de cette option, une mesure intermédiaire qui pourrait lui convenir est de limiter les commentaires — plusieurs niveaux existent : tout le monde, les personnes que vous suivez, celles qui vous suivent…

  • Lancez l’application et appuyez sur l’icône de son avatar ;
  • Appuyez sur le menu en haut à droite, symbolisé par trois barres ;
  • Appuyez sur « Paramètres » puis « Confidentialité » ;
  • Cliquez sur « Commentaires », puis dans « Contrôles », allez à la ligne « Autoriser les commentaires de ».
Les commentaires peuvent être restreints plus ou moins fortement. Ceux que vous laissez peuvent aussi être épinglés. // Source : Instagram

Bloquer des mots sur Instagram

Instagram fournit des outils automatiques pour bloquer des mots et phrases offensants. Plusieurs leviers sont disponibles : masquer les commentaires agressifs aussi bien dans les publications, que dans les reels, les vidéos en direct et IGTV. Vous pouvez aussi demander un filtrage avancé des commentaires, afin d’intercepter ce qui pourrait être suspect. Enfin, vous pouvez aussi faire de même pour les invitations par message.

  • Lancez l’application et appuyez sur l’icône de son avatar ;
  • Appuyez sur le menu en haut à droite, symbolisé par trois barres ;
  • Appuyez sur « Paramètres » puis « Confidentialité » ;
  • Allez dans « Mots masqués » et activez les options que vous jugez utiles.

Notez qu’Instagram vous donne aussi la possibilité de personnaliser cette liste en ajoutant tous les mots et les phases dont vous jugez l’interception requise. Il faut se rendre dans la section qui se trouve un peu plus bas, à « Mots et phrases personnalisés ». Cliquez sur « Gérer la liste » et entrez tout ce qui vous paraît à bannir. N’oubliez pas de cocher les deux options en dessous.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo