Le nouvel iPad Pro 12,9 pouces d'Apple semble déjà avoir quelques soucis de disponibilité. Chez Apple, la date de livraison a glissé jusqu'à fin juin en raison de problématiques d'approvisionnement. Les autres revendeurs, eux, semblent toujours avoir du stock.

Apple commence à ressentir les effets de la pénurie. Alors que le constructeur a tout juste annoncé le 20 avril 2021 une nouvelle version de son iPad Pro, les livraisons de l’appareil semblent déjà prendre du retard.

L’iPad Pro 12,9 pouces commence déjà à connaître des retards de livraison // Source : Apple

Comme l’a remarqué Bloomberg, la plupart des versions de la tablette haut de gamme d’Apple affichent des dates de disponibilités autour de fin juin, début juillet au mieux. Le magasin français ne semble pas épargné puisqu’à part la version Wi-Fi avec 2 To de stockage — qui promet d’arriver entre le 28 mai et le 4 juin — toutes les autres ont vu leurs fenêtres de livraison glisser vers fin juin / début juillet.

Disponible chez Boulanger ou Amazon

À noter que les magasins tiers (Amazon, Boulanger ou Darty) ne semblent pas encore touchés pas ces retards. Si vous voulez mettre, le plus tôt possible, les mains sur cet iPad qui inaugure la technologie mini LED, il faudra donc probablement éviter le magasin d’Apple.

Les retards de livraison chez Apple ne sont pas, à proprement parler, exceptionnels. L’iPad Pro de 2020 avait aussi vu ses délais de livraison s’allonger, en raison de son succès. Mais cette fois, la popularité de l’iPad Pro M1 ne semble pas être la seule raison de cette rupture de stock.

3 à 4 milliards de dollars manqués

En effet, l’écran mini LED qui équipe la version 12,9 pouces de la tablette Apple est particulièrement compliqué à construire, ce qui peut entrainer des retards dans la production. Ajoutez à cela des problèmes d’approvisionnement en verre protecteur d’écran, causés par des accidents industriels, et vous obtenez une chaine logistique qui tourne au ralenti. D’autant plus au ralenti que l’industrie entière traverse une grave pénurie de semiconducteurs, qui touche même Apple.

Tim Cook a fait le point sur la situation lors de la présentation des résultats du dernier trimestre. « Nous n’avons pas eu de pénurie d’approvisionnement en matériaux au deuxième trimestre. Vous finissez par taper dans vos réserves  », a expliqué le PDG d’Apple. Cependant, des difficultés d’approvisionnement sont à attendre lors du troisième trimestre fiscal d’Apple (qui commence tout juste). « Nous nous attendons à être limités par l’offre, pas la demande », a précisé Tim Cook. Des problématiques d’approvisionnement qui toucherait surtout les Mac et les iPad et qui pourrait coûter entre 3 et 4 milliards de dollars de revenu sur le prochain trimestre.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo