Avec la mise en place de Galileo, qualifié de « GPS européen », le Vieux Continent se dote de son propre outil de positionnement par satellite. De nombreux smartphones sont compatibles avec lui. En voici la liste.

Quand il s’agit de choisir son nouveau smartphone, ce ne sont pas les critères de sélection qui manquent : taille de l’écran, capacité de stockage, prix, autonomie ou encore puissance de calcul. Aujourd’hui, il est même possible de sélectionner son futur intelliphone en tenant compte de la compatibilité avec Galileo. Ce nom, peut-être l’avez-vous déjà croisé : il s’agit du système européen de positionnement par satellite.

Le système Galileo, concurrent du GPS

Pour le dire vite, il s’agit d’une version modernisée du GPS. Galileo est capable d’avoir une précision métrique là où le GPS, du fait de son ancienneté (il a été mis en place entre 1973 et 1995), donne une localisation à dix mètres près (le GPS est plus fin dans le cas d’un usage militaire). En fait, l’on dit que si le GPS peut dire dans quelle rue vous vous trouvez, Galileo dit sur quel trottoir vous êtes.

Avec Galileo, l’Union européenne gagne son indépendance stratégique. Auparavant, elle était obligée de recourir exclusivement au GPS, qui est sous contrôle des États-Unis. En cours de déploiement, Galileo est opérationnel depuis la fin 2016 et il sert déjà à des millions d’utilisateurs dans le monde. En septembre 2018, on recensait un demi-milliard d’usagers.

Galileo
Un satellite Galileo en cours d’assemblage. // Source : Erwin van der Zande

Trouver un mobile compatible Galileo

Contrairement aux critères évoqués précédemment, la compatibilité avec Galileo n’est pas l’information que les constructeurs mettent le plus en avant. Heureusement, L’Agence européenne du système de positionnement par satellites opère un site web dédié, UseGalileo.eu dont le rôle est d’aider l’internaute à trouver un appareil prêt à être utilisé dès maintenant avec ce réseau.

En date du 7 mai 2019, 136 téléphones commercialisés par 26 entreprises peuvent fournir une géolocalisation par Galileo. La liste, disponible sur le site, est accompagnée d’un autre tableau qui détaille les jeux de composants compatibles, des microprocesseurs vendus par Qualcomm et Mediatek, essentiellement. Sont aussi référencées des pièces construites par Samsung, Intel, Apple ou encore Broadcom.

Liste des smartphones compatibles Galileo

Cat Cat S61
Lenovo ZUK Edge
Apple iPhone 6s / 6s Plus, 7 / 7 Plus, 8 / 8 Plus, X, XS / XS Max, XR, iPad Pro 12.9, iPad Pro 11
Asus Zenfone 4 (+Selfie, Selfie Lite, Selfie Pro, Pro, Max Pro), 5, 5Z, ROG Phone
BQ Aquaris V, V Plus, X, X Pro, X5 Plus, X2, X2 Pro, U2
Google Pixel 2, Pixel 2 XL, Pixel 3, Pixel 3 XL
Huawei P10, P10 plus, P20 Pro, Mate 9, Mate 9 Pro, Mate 9 Porsche Design, Mate 10 Porsche Design, Mate 20, Mate 20 Pro, Mate 20 X, P30, P30 Pro, Honor Magic 2, Mate 20 RS Porsche design, Mate RS Porsche Design
LG V30, V30S ThinQ, V35 ThinQ, V40 ThinQ, Q Qtylus
Meizu Meizu 15, 16, 16 Plus
Motorola Moto X4, Moto G7, Moto G7 Plus, Moto GPlus, One (P30 Play), One Power (P30 Note)
Nokia Nokia 8, 8 Sirocco, 3.1 Plus, 5.1 Plus, 6.1, 7.1, 7 Plus, 8810 4G
OnePlus OnePlus 5, 5T, 6, 6T, 6T McLaren
Samsung Galaxy S8, S8+, S9, S9 Plus, S10, S10 Plus, S10e,  Note 7, Note 8, Note 9, Tab S3 9.7, Note FE, A9, A6s, Tab A 10.1 (2019), S5e, S Light Lucury, S4 10.5, A8 Star
Sony Xperia XZ2 Premium, XZ1, XZ2, XZ1 Compact, XZ2 Compact, XZ Premium, XZ3
Vernee Apollo 2
Wiko Wiko WIM
Xiaomi Mi 8, Mi 8 Pro, Mi 8 SE, Mi 8 Explorer Edition, Mi 9, Mi 9 SE, Mi Mix 2S, Mi Mix 3
Sharp Aquos C10, Aquos D10, Aquos R2 Compact
BlackBerry Key2, Key2 LE, Evolve, Evolve X
DT Research DT391GS, DT301T-RTK, DT395GS, DT372AP-TR, DT307GS
HTC Exodus 1, U12+
Vivo NEX Dual Display
Oppo A7, R11, RX17 Pro
Allview Soul X5 Pro
Honeywell Dolphin CT40, Dolphin CT60, Dolphin CN80

Autres dispositifs référencés

Les smartphones ne sont pas les seuls dispositifs à bénéficier d’un suivi de l’Agence européenne du système de positionnement par satellites. Sept autres catégories existent, certaines plus spécifiques aux professionnels qu’aux particuliers. Ils couvrent des usages sur route, en navigation maritime, à bord d’un train, dans les airs, à la ferme, sur une carte ou bien en situation d’urgence.

Le site met à disposition des outils de tri pour affiner la recherche.

Effet du canyon urbain

Il n’est pas inutile de savoir si son mobile fonctionne avec Galileo. En zone urbaine, à cause de l’étroitesse des rues et de la hauteur des immeubles, les signaux satellitaires sont en partie entravés. Cela a pour effet de gêner ou empêcher le bon usage des services de téléphonie basés sur la géolocalisation. Ce problème a un nom : c’est le phénomène du canyon urbain. L’image est parlante.

Fort heureusement, l’interopérabilité entre les services de positionnement par satellite permet d’atténuer, voire de dissiper complètement cet effet. En effet, outre son propre réseau (la constellation comptera 30 satellites : 24 en service et 6 en réserve), Galileo peut mobiliser ceux du GPS, afin de compenser la perte de signal avec un ou plusieurs satellites — il en faut quatre pour être correctement détecté.

(mise à jour avec l’actualisation de la liste)

Article publié initialement le 2 septembre 2018

Partager sur les réseaux sociaux