Le design du logo de Threads, le nouveau réseau social de Meta qui concurrence Twitter, a suscité diverses interprétations, parfois loufoques. Voilà ce qu’il représente vraiment.

Threads sera-t-il le tueur de Twitter ? Il est encore tôt pour l’affirmer. L’engouement autour de Threads, le concurrent de Twitter conçu par Meta (mais pas conçu pour parler de politique), est en tout cas palpable à peine quelques jours après son lancement, le 6 juillet 2023. Même si le réseau social n’est pas officiellement disponible dans l’Union européenne, il est possible d’installer Threads en France. La plateforme n’en est pour l’instant qu’à sa première version et devrait s’améliorer bientôt avec de nouvelles fonctions attendues.

Mark Zuckerberg vise un objectif ambitieux : celui de réunir un milliard de membres sur Threads à terme, rassemblés sous l’égide de cet étonnant logo en forme de spirale. D’ailleurs, que signifie le logo de Threads ? Son design, qui a suscité diverses théories plus ou moins farfelues, vient enfin d’être expliqué par le responsable d’Instagram, Adam Mosseri. Sur Threads (évidemment), il a donné plus de précisions sur le sujet, le 7 juillet 2023.

Source : Adèle Foehrenbacher pour Numerama
Le logo de Thread a suscité de nombreuses théories. // Source : Adèle Foehrenbacher pour Numerama

Le logo de Threads est inspiré de l’arobase

Comme on peut s’en douter, le logo est inspiré du symbole arobase. « Le logo de Threads, en Instagram Sans [la police d’Instagram], s’inspire du signe @, qui représente le nom d’utilisateur d’une personne, l’individu et la voix », résume-t-il. Il ajoute : « Il s’agit d’une ligne unique et ininterrompue, inspirée de la boucle que l’on voit dans l’application lorsqu’un fil de discussion est lancé. »

L’explication pourrait presque décevoir, face aux nombreuses interprétations qui avaient été envisagées. Parmi les diverses théories sur ce design, il avait été évoqué que le logo de Threads était un symbole représentant un « 666 ». Or, dans le dernier livre du Nouveau Testament, L’Apocalypse (composé vers la fin du 1er siècle), le nombre 666 est décrit comme « le nombre de la Bête ». Ce nombre, souvent associé au diable dans la religion catholique, a suscité diverses interprétations à travers les siècles.

Lorsque Threads a été lancé, cela n’a donc pas manqué : des théories ont émergé, affirmant que le logo du nouveau réseau social de Meta était une référence à ce nombre, puisque l’on peut tracer 3 fois le chiffre 6 dans sa spirale.

Interpellé sur Threads à ce sujet, Adam Mosseri a reconnu qu’il aurait été « tentant » de reprendre cette théorie dans sa réponse, mais qu’il a préféré éviter car « ce genre d’insolence [lui] exploserait à la figure ». D’autres internautes ont vu dans ce logo un spaghetti, un ver ou même une référence à Clippy, le célèbre trombone de Microsoft Office — interprétations désormais balayées par la réponse d’Adam Mosseri.

Il n’est en tout cas pas étonnant que le logo de Threads soit réalisé dans le même style que celui d’Instagram. Les deux plateformes sont étroitement liées, puisqu’il faut un compte Instagram pour créer un compte Threads. D’ailleurs, une fois créé, il n’est plus possible de supprimer son compte Threads sans supprimer aussi son compte sur Instagram.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.