Dans les stades de la Coupe du monde, une application permettait d’afficher en réalité augmentée des informations sur les joueurs en temps réel. Couplée à des lunettes, cette technologie pourrait changer l’expérience des spectateurs et des commentateurs.

Verra-t-on un jour dans un stade de football aussi bien qu’à la télévision ? Une expérimentation menée au Qatar, pendant la Coupe du monde de football, laisse penser que la réalité augmentée pourrait devenir assez révolutionnaire pour certains sports dans le futur. Qui est le joueur tout au fond ? À quelle vitesse court-il ? Quel est le schéma actuellement utilisé ? Grâce à la réalité augmentée, des informations normalement impossibles à afficher sur un terrain peuvent apparaître devant vos yeux. Et ça donne envie !

Comme à la télé

Comment fonctionnait cette réalité augmentée ? Pour y accéder, il fallait télécharger l’application FIFA+, qui propose habituellement un accès à certains matchs en replay. Dans les stades qatariens, on pouvait accéder à un mode AR (pour réalité augmentée), qui scannait alors le stade pour le comparer à sa base de données 3D en temps réel. Une fois cette étape effectuée, on pouvait accéder à de nombreuses informations sur le terrain en touchant un joueur ou en sélectionnant une équipe. Apparaissaient alors toutes les informations que les chaînes de télévision ont l’habitude de proposer à la mi-temps (les récupérations, les passes, les points faibles…), mais en direct sur l’écran. Plusieurs vidéos circulent sur YouTube et le résultat est vraiment cool.

À 14:42, le YouTubeur Pauleta montre, avec humour, l’application de réalité augmentée.

Si le concept est séduisant, il a tout de même une grosse limite : cette utilisation de la réalité augmentée n’est pas du tout adaptée au smartphone. Pourquoi regarder un match sur un écran alors que l’on est vraiment dans un stade ? Cela revient à filmer l’intégralité de la rencontre, au lieu d’en profiter avec ses yeux.

Cependant, avec des lunettes de réalité augmentée dans le futur, le tout pourrait être savoureux. Afficher la vitesse d’un joueur rapide (au hasard Kylian Mbappé) aurait un vrai intérêt pour les amateurs de football. Autre idée possible : les diffuseurs pourraient utiliser cette technologie pour améliorer la diffusion d’un match en temps réel ou connaître les noms des joueurs des équipes qu’ils n’ont pas l’habitude de suivre.

D’autres utilisations de la réalité augmentée dans le sport pourraient voir le jour dans le futur, comme l’expliquait le directeur du Snap AR Studio de Paris à Numerama, il y a quelques semaines. Mini-jeux, interactions entre les spectateurs et les écrans géants… La réalité augmentée pourrait changer l’expérience dans un stade, à condition que la technologie trouve un appareil vraiment adapté à ses capacités.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !