Les actifs numériques traversent une période difficile : baisse des ventes, baisse des sommes récoltées, baisse des prix, baisse du nombre de vendeurs et d’acheteurs… Serait-ce, finalement, la fin des NFT ?

La chute est spectaculaire. Les NFT, ces certificats d’authenticité numériques qui s’arrachaient à des prix records il y a encore quelques mois, ne sont plus du tout aussi populaires qu’avant. Les données agrégées par le média The Block et publiées le 30 juillet 2022 montrent l’ampleur du phénomène : les ventes de NFT, toutes plateformes confondues, ont baissé de façon critique.

Alors qu’il y a quelques mois encore, la mise en vente d’une nouvelle collection de NFT de Bored Ape Yacht Club avait littéralement bouché la blockchain de l’Ethereum, les tokens souffrent désormais de « l’hiver crypto ». Et la tendance semble bien partie pour durer.

Capture d’écran 2022-08-01 à 17.23.07
Les ventes de NFT sont en chute, et c’est impressionnant. // Source : The Block

Un marché en pleine crise

« L’hiver crypto » est le surnom donné à la période très difficile que traverse actuellement le marché. En plus de cours en baisse depuis des mois, le secteur des crypto-monnaies a aussi dû affronter plusieurs krachs impressionnants : celui de l’écosystème Terra, qui a emporté avec lui 50 milliards de dollars, et les faillites de Celsius et de 3 Arrows Capital.

Jusqu’au mois de juin, pourtant, le secteur des NFT avait été plutôt épargné par le phénomène, comme le montrent les données de The Block : les ventes étaient toujours hautes. L’effondrement des ventes a véritablement eu lieu en juin. Alors que les ventes étaient de 3,9 milliards de dollars en mai, elles n’étaient plus que de 884 millions un mois plus tard. OpenSea, la principale plateforme de vente de NFT, est la seule qui arrive à sortir son épingle du jeu, tandis que les autres ont quasiment disparu des données. C’est simple : cela faisait un an que les chiffres de vente n’avaient pas été aussi bas pour les NFT.

Ce ne sont pas les seules données qui montrent que le marché traverse une passe difficile. Le site NonFungible, qui recueille les données de plusieurs plateformes, a publié son analyse pour le 2e trimestre 2022 le 26 juillet, et ses conclusions sont également négatives. Il estime que le marché a enregistré une baisse de 25% dans la valeur des ventes — une tendance qui pourrait durer dans le temps.

« Ce n’est pas que la valeur totale des ventes qui a baissé », note Non Fungible dans son rapport. « C’est également le cas pour le nombre d’acheteurs et de vendeurs, et le nombre de ventes. » Tous les indicateurs sont au rouge : le nombre de portefeuilles actifs, les bénéfices et le prix moyen de vente. Les seules données en vert ne sont pas vraiment de bonnes nouvelles : le nombre de contrats a augmenté simplement parce qu’il existe plus de NFT qu’il y a un an, et la durée moyenne de possession d’un NFT a augmenté, parce qu’ils sont plus difficiles à revendre.

nonfungible_data
Les données de Non Fungible sont claires : tout est dans le rouge // Source : Non Fungible

Quant aux baisses dans les ventes, elles peuvent être en grande partie expliquées par le fait que beaucoup de collections de NFT ont perdu leur attrait depuis le début de l’année, au profit des plus connues. « Les CryptoPunks, les Meebits et les Bored Ape Yacht Club représentent maintenant 30% de tout le volume de vente », selon NonFungible. Étant donné que ces trois collections appartiennent à une seule entité, Yuga Labs, on assiste véritablement à une concentration du marché.

Alors, serait-ce la fin des NFT ? Après avoir été prédite une première fois en 2021 à tort, puis une autre fois en mai 2022, la disparition des NFT n’a jamais semblé si proche. Il ne faut cependant pas enterrer tout de suite les non fungible tokens : si le marché spéculatif arrive peut-être à sa fin, il existe toujours des usages pour la technologie, notamment à travers l’Ethereum Name Service, et à travers certains projets de métaverse.