La plateforme crypto Celsius, dont la faillite a été annoncée le 14 juillet, n’en a pas fini avec les mauvaises nouvelles : ses comptes indiquent qu’il lui manque plus d’un milliard de dollars pour rembourser ses dettes.

Celsius vient de déclarer faillite. Il s’agit déjà d’une assez mauvaise nouvelle en soi. Mais des analystes se sont rendu compte d’un autre détail, bien plus embêtant : il manquerait plus 1 milliard de dollars à Celsius.

Selon des informations rendues publiques lors de sa déclaration en faillite (une étape très réglementée par la loi américaine), l’entreprise serait très lourdement endettée, et il lui manquerait plus d’un milliard de dollars pour pouvoir rembourser l’intégralité de ses clients. Et cela inquiète, à juste titre, les propriétaires de crypto-monnaies.

crypto (1)
Les clients de Celsius ne sont pas sûrs de pouvoir récupérer leur argent. // Source : Canva

Que se passe-t-il avec Celsius ?

Pour bien tout comprendre à la situation, il faut commencer par rappeler quelques détails. Celsius, une plateforme de prêts de crypto-monnaies très populaire (elle comptait plus d’un million de clients), a, de manière complètement inattendue, annoncé au mois de juin 2022 qu’elle gelait les retraits. Depuis, il est impossible pour les clients de récupérer leur argent, qui est bloqué sur leur compte.

Après cette nouvelle, les rumeurs sur le mauvais état financier de l’entreprise sont allées bon train, et se sont révélées vraies lorsque, le 13 juillet, l’entreprise s’est déclarée en faillite. Plus précisément, Celsius a eu recours à une procédure qu’on appelle « chapitre 11 », et qui, selon la loi américaine, lui permet de bénéficier de certains avantages.

Ainsi, même si l’entreprise est officiellement en faillite, elle peut continuer certaines opérations, si elle reçoit l’accord d’un juge. Pour l’instant, Celsius a expliqué avoir obtenu l’accord des autorités judiciaires pour continuer à verser à ses employés un salaire (ce qui est heureux pour les personnes concernées), mais ses clients ne peuvent toujours pas retirer leurs fonds (ce qui est nettement moins encourageant).

Leur inquiétude a été renforcée par certains documents rendus publics par Celsius. Lors de sa déclaration en faillite, l’entreprise a publié un grand nombre de documents faisant état de ses comptes. En les analysant, des spécialistes se sont rendu compte de plusieurs choses. Déjà, de l’étendue des dettes de Celsius : la plateforme doit 5,5 milliards de dollars, dont 4,7 rien qu’à ses clients. Et, surtout, celle des fonds de l’entreprise, qui n’atteignent que 4,3 milliards. Insuffisant.

celsius_filling2
Un extrait des documents de Celsius, montrant un déficit de 1,2 milliard de dollars. // Source : Capture d’écran Numerama

Une situation due à des « piètres décisions »

Il manquerait donc 1,2 milliard de dollars à Celsius afin de pouvoir rembourser tout le monde, et de nombreux clients ont peur de ne jamais être remboursés. Dans l’état actuel des choses, il faudrait que Celsius arrive à trouver d’autres créanciers afin d’obtenir assez de liquidité pour rembourser toutes ces dettes, et rien ne garantit que cela soit possible.

À cela s’ajoute une autre incertitude : une partie des fonds de Celsius sont constitués de Cel, la crypto-monnaie native de la plateforme. Or, la valeur de cette dernière n’a fait que fluctuer depuis l’annonce de la faillite de Celsius — ce qui signifie que la trésorerie de l’entreprise pourrait être touchée si le Cel baissait fortement.

Dans une partie des documents que Decrypt a pu consulter, Celsius a expliqué comment elle s’était retrouvée dans cette situation, indiquant que le nombre d’actifs à gérer avait augmenté plus vite que ce qu’elle avait anticipé. « Avec du recul, l’entreprise a pris de piètres décisions en ce qui concerne le management des actifs », peut-on lire. Ce sont ces décisions qui auraient laissé l’entreprise dans une situation délicate, « avec des dettes importantes dans un contexte de marché en déclin ». Des mauvaises décisions qui ont, désormais, de très sérieuses répercussions.