La Haute autorité de santé a indiqué que le vaccin Moderna n'est plus recommandé pour les personnes ayant moins de 30 ans. Si vous avez moins de 30 ans et que vous avez reçu ce vaccin il y a plusieurs mois, il ne faut cependant pas vous inquiéter.

Le vaccin Moderna à ARN messager est désormais déconseillé pour les personnes ayant moins de 30 ans, a fait savoir la Haute autorité de santé (HAS) le 8 novembre 2021. Elle a rendu « son avis sur la place du vaccin Spikevax de Moderna dans la stratégie vaccinale après que ce dernier a obtenu une extension d’AMM [ndlr : autorisation de mise sur le marché] pour le rappel  ».

L’organisation tient à rappeler que les vaccins de Pfizer et Moderna sont tous deux « sûrs et efficaces mais les études montrent une légère supériorité de Spikevax en termes d’efficacité et des risques plus faibles de myocardite pour Comirnaty [ndlr : le nom du vaccin de Pfizer], en particulier pour les personnes de moins de 30 ans », peut-on lire dans le communiqué de presse de la HAS. En raison d’un manque de recul « sur le risque de myocardites avec le vaccin Spikevax utilisé en demi-dose pour le rappel  », la HAS préconise l’usage, pour les personnes âgées de moins de 30 ans, du vaccin de Pfizer, « qu’il s’agisse de primo-vaccination ou du rappel ». Le gouvernement a fait savoir qu’il prenait en compte cette recommandation de la HAS.

« Si vous avez été vacciné il y a longtemps, il n’y a pas de risque »

Si vous avez moins de 30 ans et que vous avez reçu le vaccin Moderna il y a plusieurs mois, il ne faut cependant pas vous inquiéter, comme l’a affirmé Karine Lacombe, infectiologue et cheffe de service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Antoine (AP-HP), sur France Inter ce mardi 9 novembre : « ce risque n’apparaît que dans les sept jours qui suivent la vaccination, donc si vous avez été vacciné il y a longtemps, il n’y a pas de risque  ».

Vaccin Moderna contre le covid. // Source : Flickr/CC/Ville de Gennevilliers – Compte officiel (photo recadrée)

Il est normal que les vaccins déclenchent des effets secondaires, qui surviennent dans les quelques jours suivant l’injection, mais ils sont majoritairement sans danger. C’est le signe que le système immunitaire répond au vaccin et qu’il se comporte comme s’il y avait une véritable infection — car le vaccin l’entraîne à repérer le virus et à le combattre rapidement. Les effets secondaires sont différents selon les individus, et leur durée est également variable. Après la vaccination, il faut quelques semaines pour qu’apparaisse une immunité contre le virus responsable de la maladie, le SARS-CoV-2. À long terme, il n’y a plus d’effets secondaires attribués au vaccin.

En d’autres termes : si vous avez moins de 30 ans et avez reçu un vaccin Moderna il y a plusieurs mois (avec éventuellement des effets secondaires dans les jours suivant l’injection), vous ne devez pas vous inquiéter de la récente annonce de la HAS.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo