Vous avez été en contact avec une personne positive à la maladie Covid-19 alors que vous aviez prévu de vous faire vacciner. Que faut-il faire ? Faut-il repousser ce rendez-vous vaccinal ? La priorité est de se faire tester.

Alors que vous avez réussi à trouver un rendez-vous pour vous faire vacciner contre la maladie Covid-19, vous vous posez peut-être encore des questions sur la conduite à adopter. Que faire, si jamais vous apprenez avant votre rendez-vous de vaccination que vous êtes cas contact ? Faut-il maintenir votre rendez-vous ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé donne la réponse dans sa foire aux questions concernant la vaccination contre le Covid-19. Si le ministère précise bien qu’il n’est pas utile de se faire tester de façon automatique avant de se faire vacciner, la situation est différente lorsqu’on est cas contact. Dans ce cas, « la vaccination doit être repoussée et un test réalisé pour confirmer ou non une infection », mentionne le ministère dans sa FAQ. Il peut s’agir d’un test RT-PCR ou bien d’un test antigénique.

Les personnes cas contact doivent se faire tester. // Source : Flickr/CC/Senado Federal (photo recadrée)

La suite dépend du résultat du test

Deux situations sont alors possibles :

  • Si le test est négatif : la vaccination peut avoir lieu comme prévu.
  • Si le test est positif : « il convient d’attendre au moins 2 mois après la fin des symptômes pour se faire vacciner ».

Le ministère ne fait pas la distinction entre la dose 1 et la dose 2, dans le cas où vous devez recevoir un vaccin à deux doses. Dans la situation où une personne se trouve être cas contact après l’injection de sa première dose et avant l’injection de la deuxième, il parait cependant recommandé de songer à repousser son deuxième rendez-vous, le temps de connaître le résultat du test. Si la personne est positive, une deuxième injection serait inutile et il faut de toute façon s’isoler ; si la personne est négative, le seul inconvénient sera d’avoir dû attendre quelques jours supplémentaires pour recevoir la deuxième dose.

Et une fois vacciné, même si les études tendent à démontrer que la vaccination réduit les formes graves de la maladie et a un effet significatif sur la transmission du virus, il n’existe pas de risque zéro : il faut continuer à respecter les gestes barrière et à se faire tester en cas de symptômes ou s’il on est cas contact.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo