Il pourrait y avoir 600 satellites irréguliers en orbite autour de Jupiter. Des scientifiques ont obtenu cette estimation en se plongeant dans des données d’archives. Encore faudrait-il réussir à confirmer l’existence de ces objets.

Juste après Saturne et ses 82 lunes, Jupiter est l’une des planètes les plus entourées du système solaire. On connait 79 satellites naturels en orbite autour de la géante gazeuse. Et s’il y en avait davantage ? Des scientifiques estiment qu’il pourrait y avoir 600 satellites irréguliers autour de Jupiter. Leur étude, repérée par Universe Today, a été déposée sur arXiv le 7 septembre 2020 (elle n’a donc pas été encore validée par un comité de relecture).

On parle de satellites irréguliers pour désigner les lunes situées sur des orbites lointaines, excentriques, éventuellement rétrogrades (dont le mouvement est dans la direction opposée à la rotation de la planète) et qui ont certainement dû être capturées par leur planète. Ils s’appellent ainsi par opposition aux satellites galiléens (Io, Europe, Ganymède et Callisto), qualifiés de satellites réguliers.

Certaines lunes de Jupiter. // Source : Wikimedia/CC/Lucas Vieira

Certaines lunes de Jupiter.

Source : Wikimedia/CC/Lucas Vieira

« Presque certainement des satellites irréguliers »

Les scientifiques n’ont pas détecté les 600 lunes dont ils parlent : il s’agit d’une estimation. « Nous avons trouvé 52 candidats de lunes joviennes, dont 7 étaient auparavant connus, à partir d’un ensemble de données d’archives datant de 2010 », écrivent-ils. Ces données sont issues de l’observatoire Canada-France-Hawaï (OCFH), situé sur le mont Mauna Kea à Hawaï. Pour les auteurs, ces objets « sont presque certainement des satellites irréguliers ».

En cherchant dans une zone réduite du ciel, les chercheurs ont identifié ce qu’ils pensent être de potentiels satellites irréguliers. Sur les 52 objets qu’ils évoquent, ils soupçonnent que les 45 qui n’étaient pas déjà connus ont sans doute un mouvement rétrograde par rapport à Jupiter.

L’existence de ces lunes resterait à confirmer

À partir de là, les scientifiques ont estimé le nombre de lunes qui pouvaient être en orbite autour de Jupiter, et sont ainsi arrivés à ce nombre 600. « Nous amplifions nos détections pour obtenir une estimation de la population totale de satellites joviens rétrogrades », peut-on lire dans la conclusion de l’étude. Les chercheurs précisent que ces lunes hypothétiques ont un rayon estimé à au moins 400 mètres.

Évidemment, l’existence de ces 600 lunes n’est pas confirmée. Vérifier la présence de chacun de ces objets serait une tâche colossale, nécessitant d’employer de grands télescopes terrestres. Le futur observatoire Vera-C.-Rubin, qui vient de prendre ses premières photos, pourrait peut-être aider à vérifier l’hypothèse, car il devrait être en mesure de détecter des objets sombres dans le système solaire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.