Le cratère de Yarrabubba s'est formé il y a 2,229 milliards d’années. Cette nouvelle estimation de son âge pourrait être précieuse pour mieux comprendre le climat passé de notre planète.

L’âge du plus ancien cratère d’impact terrestre a été estimé. Il s’agit du cratère de Yarrabubba, situé en Australie. Le 21 janvier 2019, la Nasa a annoncé qu’il datait d’il y a 2,229 milliards d’années. Une étude publiée le même jour dans la revue Nature Communications explique pourquoi cette structure pourrait aider à mieux comprendre le passé de notre planète.

Le cratère de Yarrabubba est situé entre les villes de Sandstone et de Meekatharra, en Australie-Occidentale. Il n’est plus possible d’observer le cratère originel aujourd’hui, mais il est identifiable grâce à des données géologiques. Les analyses des scientifiques les incitent à conclure que ce cratère est « la plus ancienne structure d’impact sur Terre », écrivent-ils. L’étude s’intéresse aux possibles effets que cet impact aurait pu avoir sur le climat terrestre, à l’échelle régionale ou mondiale.

L’emplacement du cratère de Yarrabubba. // Source : Capture d’écran Google Maps, annotation Numerama

Un impact qui aurait pu provoquer des modifications climatiques ?

Les impacts d’origine extraterrestre ont certainement eu des conséquences sur l’évolution de l’environnement à la surface de la Terre, expliquent les auteurs. Néanmoins, les traces de ces événements sont rares, car elles sont effacées avec le temps à cause de phénomènes comme l’érosion ou la tectonique des plaques. Le manque de traces de ces impacts terrestres passés a une conséquence : il est difficile d’établir « les liens entre les événements d’impacts et les changements ponctuels de l’atmosphère, des océans, de la lithosphère et de la vie » — sauf pour l’impact qui aurait entraîné l’extinction Crétacé-Paléogène, avec l’extinction des dinosaures non aviens (c’est-à-dire autres que les oiseaux).

L’estimation de l’âge du cratère est intéressante car sa formation semble s’être produite au moment où les premières calottes glaciaires et les premiers glaciers sont apparus sur la Terre, juste après l’arrivée de l’oxygène dans l’atmosphère de notre planète. Les auteurs explorent la piste selon laquelle l’impact qui a formé ce cratère aurait entraîné des modifications du climat sur la Terre. Il est possible que la vapeur d’eau produite par l’impact dans la basse atmosphère ait entrainé des pluies et des neiges, sans perturber le climat à long terme. Mais l’impact aurait aussi pu favoriser « des conditions glaciaires généralisées », à cause d’un effet d’albédo des nuages (leur pouvoir réfléchissant).

Un grain de zircon. // Source : Nasa (photo recadrée)

Des minéraux observés au microscope

Pour déterminer l’âge du cratère d’impact, les scientifiques ont recueilli des échantillons de roches, qui contenaient deux types de minéraux : le zircon et la monazite. L’âge des roches a pu être estimée grâce à l’uranium et au plomb contenus dans les minéraux, observés au microscope.

Les recherches ne devraient pas s’arrêter là. « Alors que la structure de Yarrabubba âgée de 2,229 milliards d’années représente le plus ancien cratère d’impact daté de la Terre, sa coïncidence avec la fin des conditions glaciaires du Paléoprorérozoïque nécessite un examen approfondi », concluent les scientifiques avec prudence.

Partager sur les réseaux sociaux