Il doit s'envoler sur Mars en 2021 : le Mars Helicopter Scout entame la dernière phase des tests au sein du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. L'engin partira à bord de la mission Mars 2020.

L’hélicoptère de la Nasa est presque prêt à prendre son envol sur Mars. Le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa a donné des nouvelles du Mars Helicopter Scout (MHS) le 6 juin 2019, annonçant que la phase finale des tests avait commencé.

L’appareil est retourné au Jet Propulsion Laboratory, situé en Californie, en mai après une série de tests menés à Denver. Il possède désormais un nouveau panneau solaire, qui doit lui servir pour s’alimenter en énergie. Ses pales de rotor ont été mises en fonctionnement pour vérifier que le MHS et ses composants (plus de 1 500) continuent bien de fonctionner.

L’hélicoptère de la Nasa photographié en février dernier. // Source : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

Le premier hélico à tenter de voler sur une autre planète

Le MHS doit devenir « le premier véhicule de l’histoire à tenter de vérifier que les véhicules plus lourds que l’air peuvent voler sur une autre planète », rappelle la Nasa. C’est pourquoi l’hélicoptère n’emporte pas d’instrument scientifique avec lui. Il possède cependant une caméra qui doit fournir des images en couleur.

En janvier, l’hélicoptère a été mis à l’épreuve du décollage, dans des conditions atmosphériques semblables à celles qu’il trouvera sur la planète rouge. Le test s’est déroulé comme prévu. Au Lockheed Martin Space Systems Company de Denver, les scientifiques ont ensuite vérifié la compatibilité avec le Mars Helicopter Delivery System. Cette structure doit maintenir l’hélicoptère contre le rover Mars 2020 jusqu’à son déploiement. Le rover doit atterrir sur l’astre en février 2021 (si vous le souhaitez, vous pouvez envoyer votre nom à bord de cette mission).

« D’autres tests sont à venir  », annonce le Jet Propulsion Laboratory. L’hélicoptère doit être prêt pour son intégration au rover Mars 2020 au cours de l’été. Sur l’astre, le rover devra se poser dans un cratère d’impact, Jezero, afin de commencer à rechercher des traces de vie.

Crédit photo de la une : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux