La France est touchée par de fortes rafales causées par la tempête Ciaran. Météo-France fournit une carte pour montrer les départements les plus exposés aux vents violents. Ailleurs, des sites fournissent des vues dynamiques des effets de la tempête en métropole.

Des vents inhabituellement forts sont en train de balayer la France métropolitaine. C’est la mise en garde faite le 29 octobre 2023 par Météo-France sur son compte dédié au suivi météorologique dans l’ouest du pays. L’intensité maximale de cette perturbation est survenue entre le mercredi 1er et le jeudi 2 novembre, sur les cotes, et par ailleurs dans les terres.

En cause ? Une dépression à l’ouest de l’Europe. Surnommée Ciaran, cette « bombe météorologique » entraîne de puissantes rafales. Sur Météo-France, les prévisions signalaient 115 km/h en Bretagne dans la soirée du 1er novembre. Mais c’est surtout la nuit que cela a soufflé le plus fort. Des pointes frôlant les 200 km/h ont été signalées.

EODSIS worldview
La situation au-dessus de l’Europe, le 30 octobre, selon les observations satellitaires. // Source : Nasa

Le 29 octobre, Météo-France prévenait que la trajectoire et l’intensité de la tempête à venir faisaient encore l’objet « d’incertitudes ». Ces derniers jours, la façade Atlantique était concernée par des alertes de niveau orange (l’avant-dernier de l’échelle de la vigilance), sur des risques de crues, d’inondations, de fortes pluies et de vagues submersions.

Les prévisions ont été affinées depuis, mais le public reste invité à consulter son site dédié à la vigilance météorologique. C’est ici que l’agence publie ses bulletins de mise en garde. Sont surtout concernés la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, les Pays de la Loire, la Nouvelle-Aquitaine, le Centre-Val de Loire et l’Île-de-France.

Météo-France fournit déjà une carte renseignant les vitesses de vent minimales et maximales qui sont attendues dans cette période, ainsi que le sens des rafales. La représentation visuelle de l’évènement est toutefois très figée : il existe d’autres ressources fournissant des visualisations dynamiques des rafales, avec un code couleur pour souligner l’intensité attendue.

Des sites pour visualiser l’intensité des vents

Ventusky, Windy ou bien WindFinder figurent parmi les sites qui offrent une vue animée des mouvements d’air sur le globe, avec une frise chronologique afin de voir par anticipation les perturbations de mercredi et jeudi — et, plus généralement, du comportement des masses d’air ailleurs dans le monde. On trouve également une échelle des vitesses, avec des couleurs associées.

Outre la circulation de l’air, d’autres indicateurs peuvent être affichés — la pluie et la température, principalement. En fonction du site, d’autres éléments peuvent aussi être proposés à l’affichage. Sur Windy et Ventusky, on peut représenter les nuages, la qualité de l’air, les orages, l’humidité de l’air, etc. Des options complémentaires sont proposées selon ce qui est affiché.

Windfinder2
WindFinder. // Source : Capture d’écran

L’affichage de ces informations mobilise des sources réputées. Pour Ventusky, par exemple, le site s’appuie sur l’agence météorologique allemande, ainsi que sur l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique. D’autres sources sont aussi convoquées, en fonction des besoins (couche satellitaire, couche radar, modèles de prévisions).

Les sites peuvent également s’appuyer sur des stations météorologiques sur place — à l’image de WindFinter, qui a une option pour afficher les spots depuis lesquels il récupère aussi des informations. Windy fournit également une page explicative, sur son forum, pour expliciter les données météorologiques dont il se sert pour générer sa carte.

Sur mobile, des visualisations peuvent également être proposées. Sur l’iPhone, par exemple, un calque est disponible pour représenter les mouvements du vent. Pour y accéder, il faut aller dans la petite carte en bas à gauche, puis appuyer sur le bouton calque en haut à droite, et enfin choisir « Vents ». Vous verrez une animation similaire à ce que proposent les sites mentionnés précédemment.

Apple application Météo Vents
Le processus en images. // Source : Captures d’écran

Concernant le risque venteux, le site de vigilance de Météo-France émet une alerte de niveau jaune à partir du 31 octobre pour le Finistère — les autres départements concernés suivront le lendemain. À ce niveau, la population est invitée à être attentive sur les conditions météorologiques. Ce seuil devrait être réévalué à la hausse pour les deux jours suivants.

(mise à jour avec la prise en compte de l’application Météo d’Apple sur iPhone)

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.