Après avoir tourné autour de la Lune, Orion s’apprête à partir. Le voyage de retour d’Artémis I vers la Terre commence ce 1er décembre 2022, avec une mise à feu prévue en fin de journée.

Il est déjà temps pour Artémis I de faire ses adieux à la Lune. Les experts de la mission, la première du programme Artémis, ont donné leur accord pour que la capsule Orion quitte son orbite lunaire et entame le voyage de retour vers la Terre, a-t-on appris le 30 novembre 2022.

Le vaisseau s’était inséré sur une orbite lunaire lointaine et rétrograde (dans le sens inverse de la rotation de la Lune) le 25 novembre. Peu de temps après, la mission Artémis I avait d’ailleurs détrôné un record d’Apollo 13, l’ « échec réussi » de la Nasa, en devenant le vaisseau conçu pour un équipage à s’être le plus éloigné de la Terre. Après quelques jours passés sur cette trajectoire, Orion doit entamer le voyage de retour ce 1er décembre.

C'est l'heure de rentrer ! // Source : Flickr/CC/Nasa Orion Spacecraft
C’est l’heure de rentrer ! // Source : Flickr/CC/Nasa Orion Spacecraft

Comment va se passer le retour d’Orion vers la Terre ?

Tout devrait commencer par une mise à feu, prévue à 22h53 (heure de Paris) ce jeudi 1er décembre. Cette poussée sera assurée par le module de service européen. Il est fabriqué en France et conçu pour propulser le vaisseau. Le long du chemin vers notre planète, la trajectoire d’Orion sera régulièrement ajustée, afin de réussir l’amerrissage dans l’océan Pacifique.

L’arrivée sur Terre est normalement prévue le 11 décembre. À l’approche de la Terre, la partie de la capsule destinée à accueillir un équipage va se séparer du système de propulsion. L’entrée dans l’atmosphère pourra alors commencer à la vitesse d’environ 39 400 km par heure.

Trajectoire d'Orion au moment du départ. // Source : Capture d'écran Nasa
Trajectoire d’Orion au moment de la mise à feu pour quitter l’orbite lunaire. // Source : Capture d’écran Nasa

Jusqu’ici, la Nasa semble globalement satisfaite des performances d’Orion. Tout ne s’est pas passé exactement comme prévu, certes : avant de se mettre en orbite lunaire, la capsule d’Artémis I a rompu le contact avec la Terre temporairement, sans que la Nasa n’arrive à identifier pourquoi. Toutefois, cela n’a pas paru gêner la suite des opérations. Pour le voyage de retour vers la Terre, la Nasa a même décidé d’ajouter de nouveaux objectifs à la mission. L’un d’eux est un test pour préparer la mission Artémis II : il s’agit d’orienter le vaisseau spatial légèrement vers le haut, pour tester les performances d’Orion dans ces conditions.

Ramener les futurs astronautes d’Artémis à la maison

Le retour d’Artémis I vers la Terre est une étape importante. Pour l’instant, il n’y a aucun astronaute à bord d’Orion. Le vol est un essai sans équipage, avant la mission Artémis II qui emmènera 4 astronautes faire le tour de la Lune. Il ne s’agira pas seulement de les faire décoller et voyager autour du satellite naturel terrestre : il va surtout falloir les ramener sains et saufs à la maison. C’est ce qui va être testé avec Orion ces prochains jours.

Vous pouvez continuer de suivre l’odyssée d’Orion en direct depuis la capsule. De belles images prises depuis le vaisseau, notamment avec les caméras situées au bout des panneaux solaires, sont également diffusées régulièrement par la Nasa. Artémis I nous a ainsi envoyé la photo d’une improbable éclipse de Terre par la Lune.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.