Electronic Arts a décidé de donner un coup de neuf à la saga Battlefield, après le lancement raté du dernier épisode en date (2042). L’éditeur souhaite lancer un « univers Battlefield connecté », ce qui veut à la fois tout… et rien dire.

La saga Battlefield serait-elle à la croisée des chemins ? Elle a en tout cas besoin d’une révolution. Le 19 novembre dernier, Electronic Arts lançait Battlefield 2042. Comme toujours, les ambitions étaient énormes, avec notamment l’idée de réunir 128 joueuses et joueurs sur une seule carte. Aujourd’hui, il ne reste plus que des déceptions (matérialisées par des évaluations majoritairement négatives sur Steam). Quant à la fréquentation, elle est en baisse : ces dernières 24 heures, ils n’étaient que 30 000 courageux connectés (soit seulement 10 000 de plus que le précédent épisode selon les données de SteamCharts).

Ce lancement raté a d’ores et déjà produit ses effets au sein des bureaux d’Electronic Arts. Et la réponse des dirigeants est intrigante, au mieux risible. Comme l’indique GameSpot dans un article publié le 2 décembre, la multinationale rêve désormais d’un « univers Battlefield connecté » — une stratégie qu’ont entend un peu partout depuis que Facebook est devenu Meta.

Battlefield 2042

Source : EA

La saga Battlefield ne va nulle part

Pour parvenir à ses fins, Electronic Arts a nommé Vince Zampella à la tête de ce nouveau projet. Ce n’est pas n’importe qui : il a co-fondé Respawn Entertainment, studio à l’origine d’Apex Legends (qui, contrairement à Battlefield 2042, a connu un départ canon). Il est aussi à la tête de Ripple Effect Studios, qui a travaillé sur le seul mode de Battlefield 2042 qui trouve grâce aux yeux de la communauté : le mode Portal, qui permet de créer ses propres parties avec des éléments tirés des anciens épisodes.

Vince Zampella sera appuyé par Marcus Lehto, co-créateur de la saga Halo (qui vit actuellement ses meilleurs jours grâce au multijoueur de l’opus Infinite). L’intéressé sera chargé de travailler sur la narration au sein de cet « univers Battlefield connecté ». On peut en sourire : cela fait des années, maintenant, que Dice délaisse totalement l’aspect narratif des Battlefield pour se concentrer sur l’essence multijoueur. Cela a donné des campagnes solo risibles (exemple : Battlefield V), voire pas de campagne du tout (comme c’est le cas dans Battlefield 2042). Electronic Arts a semble-t-il enfin compris qu’il était important de savoir raconter des histoires aux joueurs, afin qu’ils se sentent plus impliqués.

« Nous prévoyons de bâtir un univers Battlefield, qui réunira plusieurs projets qui sont interconnectés avec le joueur au centre. Nous voulons faire évoluer Battlefield et nous adresser aux joueurs où qu’ils soient, avec des expériences variées et d’autres business models, ce qui inclut le jeu Battlefield Mobile attendu pour 2022 », confie Vince Zampella. Il confirme par ailleurs que Battlefield 2042 ne sera pas abandonné, en continuant d’évoluer au gré de mises à jour. En bref, il faudra s’attendre à de multiples expériences Battlefield, lesquelles n’hésiteront pas à piquer les (bonnes) idées des autres (on attend déjà la copie de Among Us). 

On retrouve finalement plusieurs codes vus ailleurs, et mis en place depuis plusieurs années déjà. Ainsi, Fortnite s’appuie déjà sur un univers connecté, porté par une narration peaufinée (même les mises à jour mineures sont des petits événements en soi). De son côté, Call of Duty a déjà sa plateforme — le Battle Royale Warzone — et poursuit son développement grâce à plusieurs studios. En somme, l’« univers Battlefield connecté » semble arriver un peu trop après la bataille. Il semble être une réponse adressée dans l’urgence afin de répondre à une situation critique. À une époque où le choix dicte la réussite, un jeu mal lancé comme Battlefield 2042 peut difficilement survivre. Les joueurs sont déçus ? Ils peuvent très facilement aller voir ailleurs.