Après un départ canon, New World montre déjà des signes de désertion.Des serveurs se vident et rendent l'expérience de jeu contraignante pour celles et ceux qui restent. Amazon pourrait être obligé d'en fusionner certains.

Plus dure sera la chute ? Il y a quelques semaines, Amazon Game Studios — et Jeff Bezos lui-même — se félicitait du lancement de New World. Il faut dire que le MMORPG a connu un départ fulgurant, avec un pic record de plus de 900 000 joueuses et joueurs connectés en même temps. Aujourd’hui, l’engouement semble pas mal retomber, au point que la population très faible de certains serveurs inquiète.

Le joueur prénommé Ferrod en a fait mention dans un sujet publié sur les forums officiels le 6 novembre. Il alerte les développeurs sur le fait que certains mondes sont peu à peu abandonnés. Et c’est un problème pour celles et ceux qui restent, puisque New World nécessite une communauté active et bien remplie, pour offrir une expérience satisfaisante. Ferrod appelle donc à la fusion de certains serveurs qui ne comptent que quelques centaines d’aventuriers.

New World // Source : Amazon Game Studios

Bientôt des serveurs en moins pour New World ?

L’intéressé est naturellement soutenu par d’autres fans de New World. «  Je pense qu’il est temps de lier des serveurs, il y en a trop à l’heure actuelle pour la communauté restante », explique maripilu12. Il faut dire qu’Amazon Game Studios a vu les choses en grand pour le lancement de New World. Avec 485 serveurs accessibles, le but était d’éviter au maximum les files d’attente. Mais maintenant qu’il y a moins de monde intéressé pour jouer, New World se retrouve avec trop de serveurs. Aujourd’hui, le pic moyen de joueurs connectés en même temps s’établit aux alentours des 300 000 — contre 400 000 en octobre (selon les statistiques de SteamCharts). Et quand on regarde le statut actuel des serveurs, seuls 11 mondes dépassent les 1 000 aventuriers (soit 2 %).

Par chance, la bouteille jetée à la mer par Ferrod n’est pas sans réponse. Un développeur a vite pris la parole pour indiquer : «  La fusion de serveurs est à l’horizon, mais elle requiert des tests supplémentaires en amont afin d’être suffisamment confiant pour utiliser cette technologie sur les mondes en vie. Comme vous pouvez l’imaginer en raison des premières semaines instables, nous faisons preuve de beaucoup de précaution. » 

En effet, nul ne sait les conséquences que pourrait avoir une fusion de plusieurs serveurs sur la progression des personnes affectées. Il y a un risque certain, y compris sur l’apparition d’autres bugs. Voilà pourquoi Amazon Game Studios joue encore la montre afin d’être en mesure d’assurer des fusions sans heurt. En attendant, il est toujours possible de changer de monde au risque de mettre en péril toujours plus de serveurs.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo