Sony aurait pu s'abstenir de diffuser le State of Play du mercredi 27 octobre, dédié à des jeux PS4 et PS5. Le contenu présenté lors de l'événement était très modeste.

Dire que certains s’attendaient à profiter de nouvelles images de Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard — future adaptation ambitieuse de la saga Harry Potter — ou encore de Final Fantasy XVI. On se serait aussi contenté d’une énième bande-annonce de Call of Duty : Vanguard, à paraître le 5 novembre. Mais durant son State of Play diffusé le mercredi 27 octobre, Sony a enchaîné les présentations de jeux plus modestes. Au point d’interroger sur l’intérêt d’une telle conférence.

La meilleure annonce de la soirée était sans conteste l’arrivée de la pépite Death’s Door — déjà disponible sur PC et Xbox depuis cet été — sur PS4 et PS5 (ainsi que sur Nintendo Switch). Le corbeau prendra son envol sur ces nouvelles plateformes dès le 23 novembre prochain. L’autre bonne nouvelle ? Une extension gratuite pour le bizarroïde Bugsnax, intitulée The Isle of BIGsnax. On gardera peut-être un œil sur l’étrange Little Devil Inside, à la direction artistique très inspirée. Et c’est à peu près tout.

Sony aurait pu se contenter d’annonces sur son blog

On ne comprend pas bien comment Sony peut passer d’un PlayStation Showcase aussi riche (l’événement de septembre a fini sur des images de God of War Ragnarok) à une présentation si quelconque. En termes d’impact sur la communauté, c’est vraiment le jour et la nuit. En témoigne le ratio de likes/dislikes sur le replay disponible sur YouTube : on en est pour le moment à 3 000 dislikes pour 10 000 likes. Le PlayStation Experience de la rentrée ? 4 500 dislikes pour… 144 000 likes ! 

State of Play (octobre) PlayStation Showcase (septembre)

Naturellement, les commentaires ne sont pas très positifs. «  Je n’en attendais pas grand-chose… et, pourtant, je suis quand même perplexe devant cette présentation sans éclat. J’ai vu des studios indépendants faire bien mieux ! », note Photonbreaker37. On ne peut qu’être d’accord. Non seulement le contenu n’était pas exceptionnel, mais la mise en avant était plate : une accumulation de bandes-annonces sans explications ni liant entre les jeux. 

« Si j’étais un développeur, je préférerais avoir un communiqué sur le PlayStation Blog plutôt qu’être jeté en pâture devant 200 000 spectateurs. C’était gênant  », surenchérit Carl Hartmann. Sony aurait en effet sans doute pu s’abstenir ici d’organiser un State of Play, et s’en tenir à des billets publiés sur son blog — l’entreprise le fait régulièrement.

Même le héros de Star Ocean The Divine Force a l’air déçu du State of Play // Source : Square Enix

Toutes les annonces du State of Play de Sony

  • Deathverse : Let it Die (PS4, PS5) : un énième jeu de bataille en arène, attendu pour le printemps 2022
  • We Are OFK (PS4, PS5) : un biopic épisodique sur un groupe de musique ? !
  • Bugsnax (PS4, PS5) : arrivée d’une extension gratuite en 2022
  • Five Nights At Freddies : Security Breach (PS4, PS5) sera disponible le 16 décembre
  • Death’s Door (PS4, PS5) : l’excellent jeu inspiré des vieux Zelda est attendu pour le 23 novembre
  • KartRider : Drift (PS4) : une énième copie de Mario Kart
  • The King of Fighter XV (PS4, PS5) : le jeu de combat sera en bêta le 9 novembre
  • First Class Trouble (PS4, PS5) : oh, un titre qui ressemble à Among Us (c’est original)
  • Star Ocean The Divine Force (PS4, PS5) : pour son grand retour, la saga de JRPG signe une bande-annonce peu époustouflante
  • Little Devil Inside (PS5) : en voilà une curieuse expérience

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo