Niantic Labs veut supprimer certaines améliorations ajoutées à Pokémon Go pour s'adapter à la pandémie. Au sein de la communauté, le retour en arrière n'est pas bien reçu.

Pokémon Go s’apprête à redevenir Pokémon Go, après une nouvelle série de changements qui devrait encourager les utilisatrices et utilisateurs à ressortir de chez eux. Toutefois, ce retour à la normale, décidé en raison d’une situation sanitaire qui s’améliore grâce à la vaccination, n’est pas au goût de tout le monde. Il y a notamment une mesure qui fait débat, au sein de la communauté : la réduction de la distance d’interaction avec les PokéStops et les Arènes.

Niantic Labs avait logiquement augmenté cette distance d’interaction pour faciliter l’accès à ces lieux cruciaux pour la progression dans Pokémon Go (les PokéStops permettent de récupérer des ressources essentielles). Il s’agissait d’un ajustement bienvenu, adapté au confinement, à la distanciation sociale et à l’impossibilité de se déplacer comme on le souhaite. Dans un communiqué publié le 19 novembre 2020, le studio avait indiqué que cette évolution serait permanente — contrairement à certains autres bonus.

C’est ce rétropédalage qui fait grincer des dents aujourd’hui.

Pokémon Go // Source : Niantic Labs

Pokémon Go, ce n’était pas mieux avant

« Niantic revient en arrière sur l’augmentation de la distance d’interaction avec les PokéStops et les Arènes. Ils avaient dit que ce changement serait permanent, mais retournent leur veste. Faites-leur savoir que l’augmentation de cette distance a été l’une des meilleures évolutions, rendant le jeu plus sûr et plus accessible », peut-on lire sur cette pétition ayant déjà attiré près de 70 000 signataires. Sur Twitter, on peut lire d’autres témoignages qui plébiscitent cette distance accrue. « Pour être honnête, il n’y avait aucun soucis avec la portée de 40 mètres car nous n’avions « pas le choix » et on faisait avec. Depuis le passage à la portée de 80 mètres, un nouveau confort et une habitude se sont installés, revenir en arrière semble inutile actuellement et va réduire le plaisir », souligne par exemple Ardokath dans un tweet publié le 22 juin. 

Cet utilisateur a même listé les bienfaits d’une distance accrue :

  • « Possibilité de capter des Pokéstops ou Arènes depuis la maison pour beaucoup de joueurs  » ;
  • « Faire un raid ou trouver des Pokétops de l’endroit où on veut » ;
  • « Jouer en sécurité  » ;
  • «  Avoir accès à des Pokétops ou Arènes mal placés auparavant (mauvais coté de la route ou derrière des bâtiments) ».

On ne négligera pas non plus le côté social : certains ne sont pas forcément à l’aise à l’idée de se regrouper avec des inconnus dans des lieux extérieurs. L’augmentation de la distance d’interaction permet aussi à des personnes souffrant d’une mobilité réduite de profiter un peu mieux de Pokémon Go, en découvrant alors des choses qui leur étaient inaccessibles auparavant.

En somme, l’augmentation de la distance d’interaction est positive pour tout le monde, indépendamment de la pandémie. Et on comprend pourquoi les joueuses et les joueurs ne souhaitent pas revenir en arrière. « Je suis handicapé et je peux rarement sortir de chez moi. Réduire les bonus va avoir un gros impact sur moi  », déplore HyperJCT sur Reddit. En somme, Niantic Labs semble avoir plus à perdre qu’à gagner. La solution passera peut-être par un paramètre laissant le choix entre la distance d’avant et celle d’aujourd’hui. Ce serait peut-être le meilleur compromis possible. 

Par ailleurs, Niantic Labs va sans doute un peu trop vite dans sa volonté de retrouver le Pokémon Go d’antan. Certes, la situation sanitaire s’améliore. Mais le coronavirus est loin d’avoir disparu (un nouveau variant se propage notamment).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo