Qui peut arrêter Disney+ ? La plateforme de SVOD a 94,9 millions d'abonnés dans le monde. Son catalogue, qui va bientôt s'étoffer, devrait lui permettre de continuer à aller bien plus haut.

94,9 millions d’abonnés en 15 mois : la prouesse est indéniable. Le groupe Disney a réussi son grand pari d’occuper une place privilégiée dans le monde de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) avec sa plateforme Disney+.

C’est au cours de ses résultats trimestriels au Q1 2021, présentés le 11 février, que l’entreprise a dévoilé qu’elle allait bientôt atteindre les 100 millions d’abonnés à Disney+. L’abonnement coûte 6,99 dollars par mois outre Atlantique, et 6,99 euros en France.

Il convient toutefois de noter que Disney considère comme un « abonné payant » à Disney+ n’importe quel client, même ceux qui bénéficient du service à travers d’autres offres plus globales (comme avec Canal+ en France, ou bien l’opérateur Verizon qui a offert Disney+ à tous ses clients pendant un an).

« 60 à 90 millions d’abonnés d’ici 2024 »

Lorsque Disney+ s’est lancé en novembre 2019, la Walt Disney Company avait projeté entre 60 et 90 millions d’abonnés d’ici la fin de l’année 2024. Elle les a finalement obtenus en 15 mois.

Ce que prévoyait Disney+ en avril 2019 // Source : Twitter/franklinavenue

Même à l’échelle de la SVOD, un marché très dynamique, la croissance du nombre d’abonnés payants à Disney+ est phénoménale. Lorsque Disney+ est sorti le 12 novembre 2019, ce n’était que dans un petit nombre de pays (États-Unis, Pays-Bas, Canada, Australie, NZ). Puis son arrivée en Europe et en Inde au printemps 2020 lui a permis de bénéficier de nouveaux « bonds » de croissance. La crise sanitaire liée au coronavirus et les confinements répétés ont bien sûr contribué à nourrir cette hausse.

Evolution des abonnés payants à Disney+ // Source : Graphique Numerama, sources des chiffres Disney+

La comparaison avec Netflix n’est pas idéale, car l’écosystème n’est pas du tout le même aujourd’hui qu’il y a dix ans, mais à titre de repère, la firme de Reed Hastings s’est approchée des 100 millions d’abonnés en 2017, soit sept ans après qu’elle avait commencé à lancer son service de streaming vidéo à l’international. Elle a gagné 100 millions de plus en quatre ans — Netflix a célébré, en janvier 2021, ses 203,7 millions d’abonnés payants.

Disney+ vise 230 à 260 millions d’abonnés en 2024

Au lancement de Disney+, certains observateurs doutaient de la capacité de cette nouvelle offre de streaming à s’imposer sur un marché dominé par Netflix et titillé par les offres complémentaires d’Amazon Prime, puis Apple TV+. Contrairement au leader du marché, Disney+ est en effet très limité en nouveaux contenus originaux : sa force, c’est son catalogue de films très connus, grâce aux franchises Star Wars, Marvel, Disney et Pixar.

Mais Disney a plus d’un tour dans son sac.

D’une, il se trouve que beaucoup d’utilisateurs apprécient de pouvoir accéder à des films cultes, « familiaux », et qu’ils ne semblent pas si nombreux à se désabonner de la plateforme après quelques mois d’essai — bien sûr, Disney+ ne dévoile pas ces chiffres.

De surcroit, Disney+ va bientôt bénéficier d’un nouveau « boost » de contenus grâce à Star, une nouvelle section non-optionnelle qui viendra s’ajouter, le 23 février 2021, à l’offre actuelle. Elle regroupera des contenus plus « adultes », venant des catalogues des autres studios dont le groupe Disney est propriétaire, dont de nombreuses séries de qualité qui ont été diffusées sur les chaînes FOX et ABC ces 15 dernières années (nous avons listé ici toutes les séries et films qui seront dans cette nouvelle section Star).

Le montant des abonnements Disney+ à travers le temps // Source : Numerama à partir des données de Disney+

Star va faire augmenter l’abonnement à Disney+ à 8,99 euros au lieu de 6,99 euros par mois — mais il y aura toujours 6 profils possibles et 4 écrans simultanés. En somme, Disney va engranger plus d’argent par mois, en plus de proposer un catalogue beaucoup plus fourni, et donc plus attirant pour de potentiels nouveaux abonnés.

C’est pour cette raison que Disney+ projette désormais avoir 230 à 260 millions d’abonnés payants d’ici 2024. Soit 3 à 4 fois plus que ce qui était envisagé l’an passé.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo