Les anciens jeux ne tournent pas en 120 fps sur la PS5, console pourtant suffisamment puissante pour atteindre cette performance. On sait désormais pourquoi.

Maintenant que la Xbox Series X et la PlayStation 5 sont disponibles, les joueurs et observateurs vont pouvoir les décortiquer. Le but ? Trouver des différences entre les jeux accessibles sur les deux concurrentes les plus puissantes du marché. Les fans de Call of Duty : Warzone et Rocket League en ont déjà trouvé une : la PS5 ne peut pas offrir un framerate à 120 fps sur les jeux anciens, alors que c’est bien le cas sur Xbox Series X.

Sur le papier, la PlayStation 5 est pourtant capable de proposer ce taux d’images par seconde sur des productions datant de la génération PS4 (ce qui est le cas pour Call of Duty : Warzone et Rocket League). Mais, à en croire un article publié par Eurogamer le 20 novembre, les choses sont un peu plus compliquées du côté de Sony.

Le jouet Jot Wheels Rocket League RC Rival Set // Source : Rocket League

Sur PS5, les 120 fps attendront

Psyonix, développeur de Rocket League, a révélé pourquoi son jeu peut atteindre les 120 fps sur Xbox Series X, mais pas sur PS5 : « Proposer les 120 fps sur Xbox Series X/S nécessite qu’un petit patch, sur PS5, il faut un portage pur et dur en raison de la manière dont la rétrocompatibilité est implémentée dans la console.  » Le studio n’avait tout simplement pas le temps pour concevoir une version PS5 de Rocket League, en cette année où le phénomène multijoueur est devenu free-to-play.

Également interrogé par Eurogamer, Richard Leadbetter, rédacteur en chef de Digital Foudry, site spécialisé dans l’analyse technique, ajoute : « La compatibilité 120 Hz est une fonctionnalité qui existe chez Xbox depuis plusieurs années, même si, jusqu’à maintenant, seul Rainbow Six Siege a pu dépasser les 60 fps. La stratégie de Microsoft a toujours été de proposer ces fonctionnalités pour que les fabricants d’écran aient des objectifs à atteindre et que les fondations pour la nouvelle génération soient posées. » Ce qui veut dire que la firme de Redmond a su anticiper, là où Sony a été moins préventif sur la question de la rétrocompatibilité. Une différence que l’on peut constater dans la communication : Microsoft met en avant un écosystème Xbox capable de faire tourner quatre générations de jeux dans les meilleures conditions. Sony, de son côté, mise sur ses exclusivités déjà présentes, en quantité, sur PS5. 

Que les propriétaires de la PS5 se rassurent toutefois : leur console peut offrir un framerate à 120 fps, mais uniquement dans les jeux spécifiquement conçus pour elle (exemple : Devil May Cry 5 : Special Edition). «  Pour le moment, Sony limite le 120 Hz aux jeux développés pour la PS5, signifiant que les versions améliorées de jeux PS4, comme Rocket League et Call of Duty : Warzone, n’y ont pas droit », indique Richard Leadbetter. 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo