Google a annoncé un assouplissement des règles concernant l'installation de Fortnite, entre autres applications, en dehors de Google Play.

Tandis qu’Apple et Epic Games sont bien partis pour batailler pendant des mois devant la justice, Google fait montre d’un désir d’ouverture. Dans un billet de blog publié le 28 septembre, la multinationale a annoncé sa volonté de mieux prendre en charge les plateformes de distribution des autres. Pour Epic Games et Fortnite, c’est une excellente nouvelle.

« Nous allons faire des changements dans Android 12 (la version attendue pour l’année prochaine) pour que ce soit plus facile pour les gens d’utiliser d’autres stores sur leurs appareils sans compromettre les mesures de sécurité en place », promet Google. « Chaque store peut d’appuyer sur son propre business model et ses fonctionnalités », ajoute-t-il, conscient qu’il peut y avoir une diversité positive.

Des voitures dans Fortnite // Source : Epic Games

Plus de Fortnite sur Google Play ? Ce n’est pas grave

Il apparaît difficile de ne pas voir cette évolution comme une réponse à l’affaire Fortnite, successivement banni de l’App Store et de Google Play après une provocation signée Epic Games (qui a voulu introduire son propre moyen de paiement pour contourner les 30 % de prélèvement). Certains ne manqueront pas d’y voir un aveu d’échec de la part de la firme de Mountain View, qui était pourtant parvenue à faire plier Epic Games pour que Fortnite soit disponible sur Google Play (après un bras de fer ayant duré plusieurs mois).

« Google désavantage les logiciels que l’on peut télécharger en dehors de Google Play, à cause de mesures techniques qui ont l’air effrayantes, avec des fenêtres pop-up répétitives (…) sans compter le fait que les porte-paroles de Google caractérisent les sources d’apps tierces de  logiciels malveillants », expliquait à l’époque Epic Games pour justifier son choix de céder à l’appel de Google Play (qui ponctionne 30 % des revenus générés par une application). D’après les dires de Google, les futures mesures ne pénaliseront plus les autres canaux de distribution.

La disparition de Fortnite du Google Play n’a jamais été un vrai problème pour les utilisateurs d’Android. Il est en effet toujours possible de récupérer le jeu phénomène directement auprès d’Epic Games (via un fichier APK). On retrouve aussi Fortnite sur le Galaxy Store, l’écosystème de Samsung. Mais ces solutions annexes ne sont pas toujours préconisées par Google, qui estime que Google Play est beaucoup plus sécurisé. Après des discussions avec les développeurs, l’entreprise préfère revoir sa posture. « Cette ouverture signifie que si un développeur et Google ne tombent pas d’accord, le développeur pourra toujours distribuer sur la plateforme Android », justifie Google, qui devrait néanmoins perdre de l’argent avec ce changement.

Crédit photo de la une : Louise Audry pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo