Après des mois de bras de fer, Epic Games a jeté l'éponge et accepté que Fortnite soit sur le Google Play Store, et que Google obtienne 30 % des revenus dépensés par les joueurs dans l'application.

Le studio Epic Games a résisté longtemps, mais c’est le 21 avril 2020 qu’il a craqué : Fortnite est désormais disponible au téléchargement dans le Google Play Store, ce qui est un gros changement pour les utilisateurs et utilisatrices de smartphone sous Android.

« Nous avons dû nous rendre à l’évidence, après avoir passé 18 mois à proposer Fortnite sur Android sans le Google Play Store », a commenté Epic à The Verge, « Google désavantage les logiciels que l’on peut télécharger en dehors de Google Play, à cause de mesures techniques qui ont l’air effrayantes, avec des fenêtres pop-up répétitives (…) sans compter le fait que les porte-paroles de Google caractérisent les sources d’apps tierces de  logiciels malveillants. »

Fortnite dans le Play Store de Google depuis le 21 avril 2020 // Source : play.google.com

Epic devra verser 30 % de ses revenus générés à Google depuis l’app Android

Google Play Store est le magasin d’applications qui existe par défaut sur les terminaux Android : c’est la porte d’entrée la plus courante et la plus facile d’accès pour les propriétaires de smartphones qui veulent chercher une app, la télécharger et l’installer. Or Fortnite était introuvable sur ce store, car Epic Games n’acceptait pas les contraintes imposées par Google : lui reverser 30 % de tous les revenus générés dans l’app téléchargée à partir du Play Store.

Depuis que Fortnite est disponible sur smartphones, à l’été 2018, le studio Epic a fait le choix d’accepter que l’app soit sur l’App Store d’Apple (il n’avait pas vraiment le choix, car  Apple n’autorise pas les utilisateurs à installer des applications tierces) mais a refusé qu’elle soit accessible via le magasin Google Play. Les joueurs et joueuses sur smartphone Android devaient donc passer directement par le site officiel et autoriser la source sur leur mobile. Évidemment, cette démarche était beaucoup moins sécurisée que de passer par le magasin officiel d’applications, car les utilisateurs pouvaient se faire avoir par des apps malveillantes ou logiciels espions.

Bien qu’Apple soit omniprésent dans le monde de la tech, les smartphones Android sont très largement majoritaires dans le monde : la décision de revenir sur le Play Store semble donc motivée par un besoin de toucher plus de joueurs et joueuses potentielles, notamment à l’heure où une partie de la population mondiale est confinée chez elle à cause de la pandémie de coronavirus.

En décembre 2019, Epic Games avait tenté de demander à nouveau à Google de faire un effort, mais Google avait refusé. « Google Play dispose d’un business model et d’une politique de facturation qui nous permet ensuite d’investir dans notre plateforme et des outils pour aider les développeurs à construire des solides projets, tout en protégeant nos utilisateurs », avait défendu la multinationale dans un communiqué.

Il faut dire que les transactions dans Fortnite sont extrêmement nombreuses : si le jeu est gratuit, il est possible de payer pour des améliorations cosmétiques comme des danses, des habits (« skins ») ou des décorations, ce que les joueurs sont très nombreux à faire. Fortnite a ainsi engrangé 1,8 milliard de dollars en 2019, ce qui l’a placé en tête des jeux les plus rentables de l’année.

Crédit photo de la une : YouTube/Fortnite

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo