Godfall a volé la vedette a tous les autres titres au cours de la dernière conférence State of Play de Sony. Le titre de Gearbox pourrait être le jeu de Noël pour les futurs propriétaires d'une PS5.

Les millions de propriétaires d’une PS4 ont pu avoir un aperçu des jeux auxquels ils pourront jouer ces mois prochains. À moins qu’ils soient intéressés par la possibilité de jouer à Hitman en réalité virtuelle, ils devront vite migrer sur la PS5. La conférence State of Play du 6 août s’est terminée sur des séquences de gameplay de Godfall, qui sortira en fin d’année sur la future console de Sony (et sur PC). Elles ont volé la vedette à tout le reste, sachant que la firme nippone avait choisi de ne pas mettre en avant ses productions maison.

En réalité, Godfall est venu réveiller des spectateurs endormis devant une conférence soporifique, qui a paru un peu forcée. Il aura manqué cette grosse production PS4 susceptible de faire bondir les foules. Ce rôle a finalement été tenu par Godfall, qui fut le tout premier jeu PS5 annoncé. Développé par Counterplay Games, il est édité par Gearbox. Il se décrit comme un looter-slasher, soit un jeu d’action articulé autour d’une course au butin.

Godfall pourrait porter la PS5 en fin d’année

Loin de nous l’envie de faire offense à Marvel’s Spider-Man : Miles Morales, spin-off qui devrait en mettre plein la vue sans énormément s’écarter des bases posées par Marvel’s Spider-Man. Mais, de son côté, Godfall paraît bien plus original. On connaissait les looter-shooter (Destiny, Bordelands) et voici venu le temps des looter-slasher. Ce sous-genre est porté par un univers futuriste où des héros entre chevaliers et dieux se battent dans des environnements rappelant les quatre éléments (feu, vent, eau, terre). Si la direction artistique peut paraître grossière, l’argument médiéval devrait fonctionner à plein régime. D’autant qu’il nourrira un gameplay centré sur des combats au corps-à-corps nerveux et complexe.

Counterplay Games veut récompenser l’attaque dans Godfall, qui demandera de maîtriser les esquives et la parade pour triompher efficacement. Le héros est équipé d’un bouclier — utile pour se défendre, mais aussi porter des coups — et d’une arme appartenant à l’une des cinq classes prévues. L’idée est d’offrir de la variété, avec un feeling rappelant, un peu, les Dark Souls dans la configuration des touches : R1 pour une attaque légère, R2 pour un coup plus puissant. Il reste à voir si le niveau d’exigence sera le même : sur ce point, les images montrent des affrontements techniques et impressionnants, avec des compétences spéciales au programme. L’avenir dira si Godfall se rapproche plus d’un beat them all grisant ou d’un RPG d’action gratifiant, tant la frontière peut s’avérer mince.

Godfall // Source : Gearbox

Godfall entend aussi tirer profit de la manette DualSense, peut-on lire sur le PlayStation Blog dans un article de présentation publié le 6 août. « Nous tirons parti du retour haptique de la manette DualSense pour simuler diverses surfaces et textures. Imaginez que vous marchez sur un sol de marbre : à travers vos bottes, la sensation diffère de lorsque vous marchez sur du gravier, de la terre ou de la boue », explique le studio, qui souhaite renforcer l’immersion en transformant la technologie en sensations. Pour leur part, les gâchettes adaptatives permettront d’offrir un feeling différent en fonction des armes : «  la force de pénétration de votre arme d’hast et le poids de votre marteau de guerre ne vous laisseront pas la même impression ».

Dans Godfall, on incarnera un « chevalier Valorian, un guerrier divin, unique en son royaume de par sa capacité à revêtir les Valorplates, des ensembles d’armures au passé légendaire et aux caractéristiques exceptionnelles » (le fameux loot). Il y aura des monstres, des boss intermédiaires et des boss de fin à combattre. Le tout, en 4K et à 60 fps.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo