Le premier épisode de la première série télévisée en prises de vue réelles sur Star Wars est désormais disponible sur Disney+. Si les références à la saga ne manquent pas dans The Mandalorian, un clin d’œil en particulier mérite d'être expliqué.

Ça y est : Disney+ est disponible aux États-Unis et avec lui le premier épisode de The Mandalorian, une série produite exclusivement pour la nouvelle plateforme de service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Comme on pouvait s’y attendre, ce premier épisode — étonnamment court, à peine 40 minutes, générique compris — regorge de clins d’œil et de références à Star Wars.

Mais une séquence en particulier n’a pas manqué de faire sourire quelques passionnés très au fait de l’univers étendu de Star Wars : le moment où, alors qu’il se trouve dans le vaisseau spatial, le prisonnier du Mandalorien fait part de son espoir d’être libre le jour de la Fête de la Vie (« Life Day », en anglais). Ce très court passage n’a l’air de rien, mais il fait écho à un film que vous n’avez peut-être jamais vu.

Life Day The Mandalorian
Le passage décisif dans la série. // Source : Lucasfilm

La référence inattendue à l’Holiday Special

Et ce film en question, c’est Star Wars. Mais pas n’importe lequel. C’est The Star Wars Holiday Special, aussi appelé Au temps de la guerre des étoiles sous nos latitudes. Le synopsis expose que les héros de la saga, en particulier Han Solo et Chewbacca, doivent se rendre sur Kashyyyk, le monde natal des wookies, afin d’y célébrer la… Fête de la Vie, qui est en fait calquée sur la fête américaine de Thanksgiving.

Aux États-Unis, Thanksgiving est célébrée le quatrième jeudi de novembre. En 1978, le Holiday Special avait été diffusé à la télévision le 17 novembre, une semaine avant. Dans le cas de la série — qui a donc aussi été pensée pour le petit écran, comme le téléfilm –, la référence survient un peu plus de deux semaines avant la célébration, qui se tiendra le 28 novembre 2019.

Fête de la Vie
La famille de Chewbacca réunie pour la Fête de la Vie. // Source : 20th Television

Un film à part dans la saga

Ce qui est amusant, c’est que le Holiday Special n’a plus jamais été diffusé depuis ce fameux 17 novembre. Il n’a par ailleurs jamais été commercialisé en VHS. Le film est en effet une sortie de route improbable de la licence, qui a suscité l’effroi de George Lucas, qui avait donné naissance un an auparavant au premier film de la saga Star Wars, et qui avait été un succès commercial inespéré.

Parler du Holiday Special nécessiterait de noircir encore bien des lignes, tant le long-métrage est en roue libre et le casting à côté de la plaque.

Entre l’absence d’expression faciale de Mark Hamill (Luke Skywalker), causée il est vrai par un accident de la route survenu quelques semaines plus tôt, la chanson de clôture interprétée par Carrie Fisher (Leia Organa) ou bien les réutilisations de plans du premier film, faute de moyens pour le téléfilm, rien ne va. Rien ? En fait, si, et c’est aussi une raison pour laquelle il y a cette référence au « Life Day ».

Cette raison s’appelle Boba Fett — qui lui aussi un mandalorien.

Boba Fett Holiday Special
La toute première apparition de Boba Fett. // Source : 20th Television

Clin d’œil à Boba Fett

C’est en effet au cours du Holiday Special que le plus célèbre des chasseurs de prime de la galaxie fait sa toute première apparition dans la saga, dans un dessin animé. À l’époque, le design de son personnage n’est pas encore tout à fait définitif. Les couleurs de son armure et de ses vêtements ne correspondent par exemple pas à celles qu’on voit à partir de 1981 avec L’Empire contre-attaque, qui est sa première apparition « officielle ».

Mais c’est au cours de ce dessin animé que Boba Fett affronte un monstre aquatique, qui attaque un vaisseau posé à la surface de l’eau. Il se sert d’une arme en forme de fourche. Son intervention sauve la vie de Luke Skywalker et celle de ses deux droïdes, C-3PO et R2-D2. Il lui offre son aide et en profite pour se présenter. Et dire qu’il sera en charge plus de la capture de son ami, Han Solo…

The Mandalorian référence
L’arme que s’apprête à saisir le Mandalorien pour chasser la bête. // Source : Lucasfilm

Or, cette scène est reprise dans le premier épisode de la série : un monstre aquatique agrippe le vaisseau du chasseur de primes avec sa mâchoire et le Mandalorien utilise une arme similaire pour l’électrocuter. Bien sûr, des aménagements sont survenus d’une scène à l’autre. Ici, la surface de l’eau est gelée, le monstre aquatique est plus hargneux et on se trouve sur un autre monde. Mais comment croire à une coïncidence ?

Reste une question : entre la référence au « Life Day » et les clins d’œil à Boba Fett, faut-il comprendre que le Holiday Special, malgré qu’il ait été honni par George Lucas lui-même (on ne trouve le film qu’en version pirate), est réhabilité ? Ce serait faire un pas bien audacieux : l’existence de la Fête de la Vie a certes été officialisée par Lucasfilm, le studio derrière Star Wars, mais sans tenir compte du téléfilm.

Partager sur les réseaux sociaux