Vous venez d'acquérir une Xbox ou un PC de jeu et vous avez envie de profiter de l'excellent Game Pass de Microsoft sans savoir par quoi commencer ? Pas de panique : voici quelques recommandations.

Depuis son lancement en 2017, le Xbox Game Pass fait le bonheur des propriétaires d’une Xbox One. Pour 9,99 euros par mois, il donne accès à une bibliothèque de jeux qui évolue avec le temps. Si on peut penser que les titres en question sont assez anciens, l’abonnement bénéficie de plus en plus de productions récentes. Sans compter que Microsoft fournit ses exclusivités le jour de leur sortie — ce qui rentabilise énormément la somme requise pour profiter du Xbox Game Pass. C’est l’un des meilleurs moyens de se constituer une collection de jeux vidéo rapidement après avoir acheté une Xbox ou un PC — peut-être pendant la période de confinement.

Le problème du Game Pass ? Comme avec Netflix (dont il est le plus proche pendant jeux vidéo malgré une technologie qui refuse encore le streaming), il y a tellement de choix qu’on ne sait pas par où commencer. Et on peut même tomber dans le piège qui consiste à démarrer un jeu, puis deux, puis trois… sans jamais en finir aucun. C’est le principal souci de ce genre de formule qui encourage le zapping. Pas de panique : joueuses et joueurs de la rédaction vous donnent quelques recommandations.

Pour rappel, le Xbox Game Pass est disponible sur Xbox One (246 jeux, 9,99 euros par mois) et PC (116 jeux, 3,99 euros — prix de lancement). Pour 12,99 euros par mois, l’option Ultimate permet de jouer sur les deux plateformes et de bénéficier, en plus, du Xbox Live Gold (indispensable pour jouer en ligne sur la console de Microsoft). Il existe une astuce pour avoir le tout vraiment pas cher.

Nos recommandations sur Xbox One

Kingdom Hearts III

Kingdom Hearts III // Source : Square Enix/Disney

En développement pendant très, très longtemps, Kingdom Hearts III est un enchantement permanent. Si l’on met de côté son intrigue globale beaucoup trop complexe, on peut profiter de chaque petite expérience mélangeant les univers Disney et Final Fantasy. Le RPG de Square Enix est en quelque sorte un parc d’attractions vidéoludique, à la fois varié et enchanteur.

A Plague Tale : Innocence

A Plague Tale : Innocence // Source : Focus Home Interactive

Petite surprise de l’année 2019, A Plague Tale : Innocence a triomphé lors de la première cérémonie des Pégases — l’équivalent des César. C’est amplement mérité tant le jeu d’Asobo est d’une sincérité profonde. Il doit cette qualité à son écriture juste, mettant en avant un duo d’héros improbables — une sœur et son petit frère naïf — plongé dans un univers cauchemardesque à souhait.

The Witcher 3 : Wild Hunt

The Witcher 3 : Wild Hund // Source : CD Projekt Red

The Witcher 3 : Wild Hunt est sans conteste le meilleur jeu disponible dans le Xbox Game Pass. RPG généreux à l’écriture largement au-dessus de la moyenne, il a suffisamment de contenu pour occuper des heures et des heures sans avoir envie de jouer à autre chose. Contemplatif, chronophage et immense, le titre de CD Projekt Red est une production majuscule. Il fait d’ailleurs partie de nos dix jeux les plus marquants de la décennie. Et, entre deux sessions, n’hésitez pas à dévorer la série Netflix, plus réussie qu’on pourrait le croire.

Forza Horizon 4

Forza Horizon 4 // Source : Microsoft

Conseiller un jeu de course dans une sélection est parfois périlleux, dans le sens où tout le monde n’aime pas ce genre très particulier. Mais Forza Horizon 4 repose sur une expérience accessible et ouverte. Soit un cocktail capable de plaire à celles et ceux qui refusent habituellement de s’installer dans une voiture virtuelle (on les comprend). Beau, généreux et varié, Forza Horizon 4 est l’un sinon le meilleur jeu de course disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Gears 5

Gears 5 // Source : Microsoft

Vous cherchez un défouloir situé dans un univers beauf assumé ? Gears of War est le jeu qu’il vous faut. Articulé autour d’une prise en main à l’équilibre parfait, le TPS est plus subtil que son scénario ne le laisse paraître. En prime, on peut profiter de l’aventure en coopération — on vous conseille d’ailleurs d’y jouer à deux (en local ou en ligne). Si toute la saga est sur le Game Pass, on optera pour le dernier épisode en date, qui pose les bases d’une nouvelle orientation (et qui est visuellement ébouriffant).

Hollow Knight : Édition Coeur-du-Vide

Hollow Knight // Source : Team Cherry

Hollow Knight cache une expérience d’une exigence bienvenue. Inscrit dans le genre Metroidvania (mélange entre action et exploration dans des décors en 2D), cette production développée par Team Cherry assoit également sa réussite sur sa direction artistique ô combien magnifique (le souci du détail sur les animations…). À réserver quand même aux amateurs de challenge capables de se débrouiller seuls.

Alien Isolation

Alien : Isolation // Source : Steam

La franchise Alien n’est pas à la fête ces derniers temps — en raison de films qui raisonnent comme des insultes aux oreilles des fans de la plus célèbre créature extraterrestre du Septième Art. S’ils veulent retrouver un peu de l’essence du premier long métrage, revigoré en Blu-ray UHD pour ses 40 ans, ils n’ont qu’à se ruer sur Alien Isolation. Ce survival horror édité par Sega confronte le joueur sans défense au xénomorphe. Un vrai jeu de cache-cache mortel qui va plus loin que le simple affrontement. N’y jouez pas forcément le soir et dans le noir, surtout si personne ne vous entendra crier.

Dead Cells

Dead Cells // Source : Motion Twin

Dead Cells n’est clairement pas le plus accessible des jeux vidéo. C’est même tout le contraire : son gameplay est taillé dans l’exigence et il faudra accepter de mourir des dizaines et des dizaines de fois pour triompher. Puisant dans diverses influences de renom (Dark Souls, Diablo, Castlevania,…), Dead Cells prend vite la forme d’une expérience addictive avec une réussite implacable. Un vrai bijou à essayer et auquel il est facile de succomber.

Ori and the Will of the Wisps

Ori and the Will of the Wisps // Source : Microsoft

Comme Hollow KnightOri and the Will of the Wisps est un trompe-l’œil. Avec sa musique qui peut faire couler quelques larmes, son héros qu’on a envie de cajoler et ses graphismes qui matérialisent cette notion de paradis artistique, le jeu suggère une balade reposante. Manette en mains, on comprend vite sa douleur : Ori and the Will of the Wisps est un jeu de plateforme à la difficulté assumée qui requiert du timing et de la maîtrise. Comme dirait l’autre, il ne faut se fier aux apparences. À noter que Ori and the Blind Forest, son prédécesseur, est également disponible.

Outer Wilds

Outer Wilds // Source : Annapurna Interactive

Oubliez le barré No Man’s Sky, qui a eu besoin de trop de mises à jour pour devenir un vrai jeu, Outer Wilds redéfinit l’exploration vidéoludique. S’il a bien évidemment besoin de la curiosité du joueur pour s’exprimer comme il se doit, cet OVNI a la bonne recette, avec les ingrédients qu’il faut — écriture ingénieuse comme un puzzle et mécaniques bien pensées –, pour inciter à la découverte perpétuelle.

Devil May Cry 5

Devil May Cry 5 // Source : Capcom

À l’occasion de la gamescom 2019, Microsoft a annoncé l’intégration de Devil May Cry 5. Le coup est double. Non seulement la firme de Redmond prouve que de plus en plus de jeux récents s’invitent dans son catalogue (Devil May Cry 5 est sorti en mars dernier). Mais, en prime, le beat them all développé par Capcom est l’un des meilleurs jeux de 2019. Dans notre test, nous écrivions : « Sans jamais prendre la peine de chercher la réinvention, Devil May Cry 5 atteint une forme de perfection dans sa formule entamée il y a près de vingt ans. »

Nos recommandations sur PC

Fez

Fez // Source : Trapdoor

Encore un héros mignon. Mais, ici, les développeurs jouent sur la perspective permise par la 3D sur des environnements 2D pour faire avancer — et réfléchir — le joueur. Pas de première jeunesse mais indémodable, Fez fait la part belle à la réflexion et c’est très brillant dans l’approche.

A Plague Tale : Innocence

A Plague Tale : Innocence // Source : Focus Home Interactive

Le même que sur Xbox One.

Forza Horizon 4

Forza Horizon 4 // Source : Microsoft

Tout pareil que sur Xbox One, sauf qu’il sera plus beau avec une configuration musclée.

Hollow Knight PC

Hollow Knight // Source : Team Cherry

Le même que sur Xbox One.

Hotline Miami

Hotline Miami // Source : Devolver Digital

Hotline Miami n’est pas à mettre entre toutes les mains. Déjanté — et très gore — dans la forme, le twin-stick shooter de Dennaton Games rappelle les vieux GTA. C’est-à-dire un jeu où l’on s’amuse à tuer tout ce qui vit à l’écran sans aucune forme de pitié (de toute façon, les ennemis n’en éprouveront pas pour vous). De surcroît, la bande-son est dantesque et le gameplay, basique en apparence, requiert du doigté à mesure que l’on avance dans les niveaux.

Age of Empires II : Definitive Edition

Age of Empires II : Definitive Edition // Source : Microsoft

Faut-il présenter l’iconique Age of Empires II, monument du genre stratégie et gestion ? En attendant le quatrième opus inédit, Microsoft a décidé de redonner ses lettres de noblesse au RTS sorti en 1999. La firme de Redmond lui offre surtout un écrin remis au goût du jour — ce qui aidera à patienter jusqu’à de prochaines aventures plus modernes.

Ori and the Will of the Wisps

Ori and the Will of the Wisps // Source : Microsoft

Le même que sur Xbox One.

Wolfenstein II : The New Colossus

Wolfenstein II : The New Colossus // Source : Bethesda

Ah tuer des nazis à la pelle… Wolfenstein II : The New Colossus recycle ce plaisir vieux comme le jeu vidéo avec une approche old school très bienvenue à une époque où les FPS multiplient les idées plus ou moins bienvenues pour se renouveler. Wolfenstein II : The New Colossus ne fait pas de manière et joue la carte du défouloir sans sacrifier l’histoire, étonnamment bien écrite (et remplie d’humour). Un vrai must.

Article publié initialement le 20 juillet 2019

Partager sur les réseaux sociaux