Le succès immense de Palworld donne des idées à des malotrus, qui proposent de fausses applications sur l’App Store et le Google Play Store. Le studio PocketPair a appelé à la vigilance.

Si on cumule les chiffres réalisés sur Steam et sur Xbox, Palworld pèse près de 20 millions de joueuses et de joueurs. Ce succès, immense et surprise, donne naturellement des idées à des développeurs malavisés. Ils y voient une opportunité de proposer des applications sur iOS et Android, en utilisant la notoriété d’un jeu vidéo pour, par exemple, siphonner des données.

Ce phénomène n’a pas échappé à la vigilance de Pocketpair, qui s’est exprimé sur le sujet dans un communiqué publié sur X le 31 janvier. Où le studio derrière Palworld appelle tout simplement à la vigilance. Il rappelle qu’il n’existe actuellement aucune application officielle sur l’App Store ou le Google Play Store. Il invite alors les fans de Palworld à faire attention à ce qu’ils téléchargent.

Palworld  // Source : Pocketpair
Palworld // Source : Pocketpair

Toutes les applications Palworld sont fausses

« Attention. Il n’existe aucune application Palworld pour smartphone. Des applications utilisant les noms et les images du jeu, comme ‘パルワールド’ et ‘Palworld’, apparaissent sur l’App Store et Google Play, mais elles n’ont rien à voir avec notre entreprise », indique PocketPair, qui a contacté Apple et Google pour leur signaler le problème.

L’entreprise poursuit sur les mises en garde : « Soyez conscients que le téléchargement de ces applications peut amener à la fuite des données personnelles stockées sur votre smartphone ou à des fraudes. » Outre ce souci avec les applications, PocketPair a dû prendre des mesures contre un imposteur qui a tenté de faire croire au lancement de NFT Palworld. Une information rapportée par TechRaptor le 29 janvier.

Il y aurait bien évidemment un intérêt à proposer une application officielle aux couleurs de Palworld. Elle pourrait fournir des renseignements précieux sur l’univers du jeu (une carte interactive, par exemple) et permettrait éventuellement de suivre sa collection de Pals (les créatures qu’on capture). En attendant, elle ne fait pas du tout partie de la feuille de route des développeurs, qui sont désormais soutenus par Microsoft pour la version Xbox.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.