Entre House of the Dragon et Game of Thrones, on peut parfois repérer certains clins d’œil. C’est le cas dans le dernier épisode : une séquence nous a fait penser à Daenerys Targaryen.

Le spin-off de Game of Thrones est aussi un préquel. House of the Dragon se situe bien avant les événements auxquels on a assisté, environ 200 ans dans le passé. La série se concentre également sur une seule maison : les Targaryens. Dans GoT, la dynastie était notamment incarnée par Daenerys.

Mais nombreux sont les téléspectateurs à avoir remarqué des similarités entre elle et Rhaenyra, princesse, fille du roi Viserys et héritière officielle du trône dans House of the Dragon. Une scène de l’épisode 3, diffusé ce 5 septembre sur OCS, accentue encore cette sensation. Si vous n’avez pas remarqué le parallèle, on vous en parle ! Mais ne lisez pas la suite si vous n’avez pas encore vu l’épisode, pour ne pas vous gâcher potentiellement l’effet.

Attention, spoilers

SPOILERS House of the Dragon // Source : Numerama
SPOILERS House of the Dragon // Source : Numerama

Le visage ensanglanté de Rhaenyra et Daenerys

Au cours de l’épisode, Rhaenyra se retrouve excédée de ne pas être associée aux décisions de son père. Elle s’enfuit alors à cheval, alors d’être rejointe par le commandant de la Garde Royale (qu’elle avait elle-même désigné l’épisode précédent), Criston Cole. La nuit tombée — et la princesse refusant de revenir au camp — ils dressent un campement sommaire dans la forêt.

C’est alors que leurs chemins croisent… celui d’un (terrible) sanglier. Criston Cole se bat contre lui, mais, loin d’être sans défense, Rhaenyra l’achève elle-même lorsque l’animal s’en prend à elle. À la fin de la séquence, son visage est complètement ensanglanté. Pour quiconque se rappelle des prémices de Game of Thrones, durant la saison 1, cette scène fait un drôle d’effet miroir.

Rhaenerys vs. Daenerys // Source : HBO
Rhaenerys vs. Daenerys // Source : HBO

Durant un épisode, Daenerys se retrouvait en effet le visage ensanglanté, lorsqu’elle devait manger le cœur d’un cheval pour prouver sa force aux Dothrakis — et à l’issue de cela, son fils à naître fut désigné comme un futur grand conquérant (ce qui ne sera finalement pas le cas…).

Les deux scènes en miroir montrent que les deux héroïnes sont d’abord sous-estimées, mais pourtant puissantes, brutales et peut-être sans limites. On sait que les Targaryens sont, de famille, assez incontrôlables, voire sanguinaires. Rhaenyra n’est pas une douce princesse : elle sera sanglante. Et on sent bien que ce préquel, adapté de Feu & Sang, nous emmène peu à peu vers des événements qui vont déchirer Westeros…

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.