Sony et Naughty Dog ont dévoilé une longue vidéo de présentation de The Last of Us Part I. De quoi en apprendre un peu plus sur les améliorations attendues dans tous les domaines.

Après avoir fait l’objet de nombreuses fuites ces derniers jours, The Last of Us Part I fait reparler de lui grâce à une longue vidéo de présentation officielle, publiée le 22 juillet 2022 par Sony. Pendant un peu plus de 10 minutes, plusieurs employés de Naughty Dog s’expriment sur les changements à attendre du remake qui doit sortir le 2 septembre sur PS5.

Cette longue vidéo est aussi l’occasion de profiter de nouvelles comparaisons par rapport au jeu original, sorti en 2013 sur PS3 puis réédité sur PS4 (sous la forme d’une remasterisation moins ambitieuse). Que permet vraiment la PS5 ? Naughty Dog nous dit (presque) tout.

Ce qu’on retient de la présentation de The Last of Us Part I

La PS5 permet de repousser les limites du projet

Cela sonne comme une évidence : aux yeux de Naughty Dog, la PlayStation 5 est l’écrin idéal pour repousser les limites de The Last of Us, un peu trop à l’étroit sur la PlayStation 3, quand il était sorti en 2013. Le studio met notamment en avant l’opportunité de modéliser des personnages d’une manière encore plus fidèle (notamment au niveau des expressions faciales) ou encore les transitions hyperfluides entre les cinématiques et les phases de gameplay. Les quelques moments de comparaison de la vidéo montrent le gap réalisé. Et il est assez sensationnel.

Enfin, la PS5 permet de renforcer le moteur physique. Par exemple, il y aura plus de débris à l’écran, entre autres objets liés aux destructions (verres, murs qui s’effritent…).

Une meilleure intelligence artificielle

« Notre technologie d’intelligence artificielle a considérablement évolué », promet Naughty Dog. Les développeurs se sont basés sur les progrès entrevus dans The Last of Us Part II pour peaufiner le comportement des ennemis. A priori, ils seront beaucoup plus doués pour vous pourchasser, avec une meilleure communication entre eux. Les alliés en profiteront également. 

Le travail sur l’immersion

Naughty Dog a décidé de retravailler la direction artistique pour que les environnements soient encore plus immersifs. Les développeurs exploitent par ailleurs les technologies de la PS5 pour se rapprocher au plus près de l’horreur. Ainsi, vous entendrez encore mieux les cris stridents des infectés grâce au rendu Audio 3D.

Les gâchettes adaptatives de la manette DualSense proposeront une résistance différente en fonction de l’arme utilisée (pour l’arc, plus la corde sera tendue, plus on sentira une force dans la gâchette). Le retour haptique, de son côté, fera mieux ressentir les moments (qu’ils soient calmes ou non).

The Last of Us Part I
The Last of Us Part I. // Source : Sony

Pas d’autres améliorations de gameplay ?

À noter que Naughty Dog n’évoque aucune refonte profonde du gameplay, au-delà de quelques ajouts cosmétiques et du travail sur l’intelligence artificielle. C’est déjà ce que suggéraient plusieurs fuites récentes. Dans ce tweet publié le 21 juillet, on peut découvrir la configuration des touches. On n’y voit aucun mouvement hérité de The Last of Us Part II, comme l’esquive ou la possibilité de ramper.

Un mode ‘Mort permanente’

Les férus de défis seront ravis d’apprendre que The Last of Us Part I proposera un mode « Mort permanente », signifiant que tout game over obligera à tout recommencer depuis le début.

Un mode speedrun

Naughty Dog a aussi ajouté un mode speedrun, qui affichera constamment un chronomètre pour aider les joueuses et les joueurs à mieux se rendre compte du temps qu’ils mettent à terminer les différents chapitres.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.