Netflix l'assure : les nouvelles plateformes de SVOD concurrentes qui arrivent ne lui font pas peur.

« Bien que les nouveaux concurrents aient de très bons contenus (surtout des contenus froids), aucun n’a une telle variété, diversité et qualité de programmes originaux que nous produisons à travers le monde », a assuré Netflix dans sa lettre aux actionnaires du 16 octobre 2019, qui rend compte des résultats trimestriels au Q3 2019.

La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) a gagné plus de 6 millions de nouveaux abonnés payants, atteignant à présent 158 millions de clients à travers le monde.

C’est la dernière fois que Netflix publiera des résultats trimestriels avant l’arrivée de deux acteurs importants sur le marché de la SVOD, Apple TV+ (le 1er novembre dans 150 pays) et Disney+ (le 12 novembre dans 4 pays, dont les États-Unis).

Les Chroniques de San Francisco // Source : Netflix

« Nous sommes tous très petits face à la télévision linéaire »

Dans sa lettre, le CEO Reed Hastings a d’ailleurs rappelé son positionnement historique : la vraie compétition viendrait, selon lui, de la télévision linéaire, qui capte encore la plus grosse partie de l’audience devant des écrans à l’heure actuelle. « L’arrivée de Disney+, Apple TV+, Hbo Max et Peacock signifie bien sûr plus de concurrence, mais nous sommes tous très petits face à la télévision linéaire », écrit-il. L’évolution viendrait plus de l’éloignement des spectateurs du poste classique de télévision, vers de plus en plus d’alternatives de streaming à la demande.

Au sujet des nouveaux arrivants, Netflix rappelle son statut de leader, qui a investi la vidéo à la demande depuis bien plus longtemps que les autres : « Nous nous en sommes bien sortis pendant cette première décennie de streaming. Nous nous préparons à cette nouvelle vague de concurrence dans le streaming depuis longtemps. C’est pour ça que nous avons commencé à investir dans les contenus originaux depuis 2012 et nous nous sommes développés agressivement depuis, à travers les autres pays et dans toutes les catégories de contenus. Avec l’ambition de partager des histoires du monde, au monde. »

Disney+ est très attendu aux États-Unis : le géant de Mickey a d’ailleurs dévoilé, le 14 octobre 2019, l’intégralité du millier de titres qui composeront son catalogue à son lancement le 12 novembre. Il s’agit en effet d’une majorité de contenus « froids », dits de « catalogue », qui ont l’avantage d’être appréciés et regardés à n’importe quelle période de l’année, et non pas seulement lors de la sortie d’une nouvelle saison. Disney+ aura toutefois des séries originales, notamment de ses franchises phares comme Star Wars ou Marvel.

Partager sur les réseaux sociaux