Les smartphones Google Pixel 2 et Pixel 2 XL ne sont pas dotés d'un traditionnel port jack 3,5 mm. L'entreprise américaine a choisi d'opter pour une liaison Bluetooth ou pour un port en USB-C pour écouter de la musique.

Lorsque l’iPhone 7 a été présenté en septembre 2016, Apple a fait l’objet de beaucoup de critiques et de moqueries quand il a été découvert que le produit phare du groupe n’aurait plus de prise jack 3,5 mm. « Cela demande du courage », s’était alors justifiée la firme de Cupertino lors de sa conférence de presse. L’entreprise américaine n’était cela dit pas la première à basculer vers l’USB-C à la place : Motorola avait déjà sauté le pas quelques mois plus tôt avec le Moto Z.

Il n’en demeure pas moins que la compagnie de Tim Cook a été la première, parmi les poids lourds du secteur, à se débarrasser de cette connectique. À la place, elle a opté pour un un port Lightning (il est toujours possible d’utiliser un convertisseur vers jack 3.5 mm sur l’iPhone 7), ouvrant de fait la voie à une révolution dans l’écosystème de la marque à la pomme. Et surtout, au regard de l’orientation très récente de Google, il apparaît qu’Apple a eu raison de faire ce pari il y a un an.

En effet, la firme de Mountain View a elle aussi fait l’impasse sur la prise jack 3,5 mm avec « son iPhone », le Google Pixel 2. À la place, l’entreprise américaine propose de passer par des écouteurs sans fil, les Pixel Buds, qui se connectent au smartphone en Bluetooth (exactement comme les AirPods d’Apple, dont la qualité sonore s’avère finalement plus que satisfaisante malgré les craintes initiales sur la qualité du son Bluetooth), ou bien par un casque avec prise de type USB-C.

Et c’est sur un forum du géant du web que Google a expliqué les raisons qui ont conduit à faire comme Apple (la seule différence étant le port choisi). L’USB-C est, dit la firme, « un standard de plus en plus courant dans les meilleurs smartphones et ordinateurs portables d’aujourd’hui. Le passage au port audio USB-C avec Pixel 2 nous permet d’offrir une meilleure expérience audio et numérique ». Et surtout, il est un passage obligé pour aller vers un monde où les smartphones n’auront plus de bordure.

Pour Google, il est tout à fait possible de supporter cette transition : il existe des casques avec une connectique USB-C (la société donne d’ailleurs une liste de produits compatibles avec le Pixel 2, principalement conçus par Libratone, AiAiAi et Master & Dynamic) ; sinon, il est possible de passer par un adaptateur qui fera la liaison entre le smartphone et son port USB-C d’un côté, et la prise jack 3,5 mm du casque de l’autre. Un adaptateur est fourni avec le Pixel 2, indique Google.

Cette transition imposée est forcément diversement reçue par le public, car elle requiert de procéder soit à un renouvellement de matériel soit à l’acquisition d’adaptateurs qui ne sont pas toujours donnés. Cependant, la prise jack 3,5 mm n’a plus guère d’atouts en sa faveur pour justifier son maintien : certes, elle est extrêmement répandue aujourd’hui mais elle ne sert pour ainsi dire qu’à transférer du son, là où un port USB-C permet de transférer aussi d’autres données et de l’électricité.

Partager sur les réseaux sociaux