Elon Musk a testé le premier ascenseur de la Boring Company, son entreprise chargée de créer des tunnels anti-embouteillage. Le système doit permettre aux voitures de descendre sous terre pour y être propulsés à plus de 200 km/h avant de regagner une autre partie de la ville.

Elon Musk est passé maître dans l’art d’entretenir l’intérêt autour de ses nombreux projets. Quelques jours après avoir pris le web de court en affirmant sur Twitter avoir obtenu un accord du gouvernement américain sur la construction d’un Hyperloop entre Washington et New York, le patron de Tesla, SpaceX et de la Boring Company s’est tourné vers Instagram pour sa nouvelle annonce.

Testing The Boring Company car elevator

A post shared by Elon Musk (@elonmusk) on

Une place de parking-ascenseur

Elon Musk y a posté une courte vidéo montrant le premier ascenseur de ses tunnels anti-embouteillage en action. Ces sortes de monte-charge constituent une partie intégrante du projet poursuivi par sa Boring Company : ils sont censés permettre aux voitures de s’extirper des embouteillages en surface pour gagner les sous-sols le temps d’un rapide trajet (lancés à plus de 200 km/h sur des plateformes dédiées) qui leur permet ensuite de ré-émerger dans la rue à l’autre bout de la ville, sur l’équivalent d’une place de parking sur le bas-côté.

La vidéo est un moyen pour Elon Musk de continuer de faire parler de son projet aux contours concrets encore flous — sachant qu’il dit y consacrer seulement « 2 à 3 % » de son temps — pour lequel il cherche ouvertement des soutiens.

Il y a trois mois, Elon Musk partageait déjà sur Instagram le premier essai des plateformes souterraines de la Boring Company.

Partager sur les réseaux sociaux