La manière dont les déplacements seront restreints dans Paris pendant les JO de l’été 2024 se précise. Un QR code sera nécessaire pour circuler en voiture dans certaines zones.

Il ne sera pas simple de s’y retrouver dans les prix des transports en commun pendant les JO à Paris (contrairement aux promesses, ce ne sera pas gratuit). De manière générale, il faut s’attendre à ce que la mobilité soit complexifiée par l’organisation des Jeux olympiques d’été, prévus du 26 juillet au 15 août 2024 dans la capitale française. D’après de nouvelles informations publiées par le Parisien le soir du mardi 28 novembre 2023, il sera notamment nécessaire de présenter un QR code pour se déplacer dans Paris lors des JO.

Ce justificatif servira à se déplacer dans des périmètres instaurés autour des sites olympiques et paralympiques, que la Préfecture de police devrait officiellement présenter ce 29 novembre à 15h lors d’une conférence de presse. En amont, Laurent Nuñez, préfet de police de Paris, a déjà détaillé les restrictions dans un entretien avec le média parisien. Que faut-il en retenir ?

Comment obtenir le QR code pour se déplacer durant les JO ?

Tout commencera bien en amont des JO. Dès le mois de mars ou d’avril 2024, une plateforme sera ouverte. « Il faudra s’enregistrer en amont sur une plate-forme numérique en fournissant un certain nombre de justificatifs, de domicile mais pas que. Les commerçants pourraient en avoir besoin pour des livraisons par exemple. Des points d’accès, d’entrée et de sortie, seront définis », détaille Laurent Nuñez dans le Parisien. On ignore encore le nom de cette plateforme et son fonctionnement plus détaillé.

Dans quelles zones faudra-t-il le QR code pour circuler ?

Pour le comprendre, il faut préciser quels sont les 4 types de périmètres qui seront instaurés à Paris durant les JO.

Piétons et cyclistes

2 périmètres, au plus près des compétitions, concerneront l’accès des piétons et des cyclistes :

  • Le périmètre organisateur : seules les personnes accréditées peuvent y entrer (athlètes, organisation, prestataires),
  • Le périmètre de protection : toute personne y entrant est fouillée.

Circulation routière

Deux autres périmètres seront des périmètres de circulation. « Là, on ne vise ni les piétons ni les cyclistes qui peuvent y entrer. Les restrictions concernent les véhicules motorisés deux ou quatre roues. Et la règle est distincte en fonction du périmètre. »

  • Le périmètre rouge : la circulation est interdite, sauf dérogation : cette dérogation sera le fameux QR code.
  • Le périmètre bleu : la circulation est réglementée, seules les personnes vivant, travaillant ou voulant se rendre dans un commerce/restaurant peuvent y entrer. Cette zone ne sera pas concernée par la préinscription, mais des contrôles seront prévus et il faudra être en mesure de justifier la raison de son déplacement.
Carte des zones de restrictions pendant les JO. // Source : Le Parisien
Carte des zones de restrictions pendant les JO. // Source : Le Parisien

Voiture, vélo, piéton : qui sera concerné ?

Le QR code faisant office de dérogation concernera uniquement la circulation routière, dans un périmètre bien précis (la zone rouge). Le QR code ne concernera pas la zone bleue, mais les circulations de transit y seront interdites à moins de fournir des justificatifs.

« À pied et à vélo, ces zones seront libres d’accès. Les limitations concernent uniquement les véhicules motorisés », a précisé Laurent Nuñez.

Qui pourra demander son QR code pour circuler dans le périmètre rouge ?

Les dérogations concerneront « les riverains qui ont des parkings, ceux qui visitent des personnes vulnérables, les véhicules d’urgence et de secours, de dépannage ». Les taxis et VTC n’y seront autorisés que s’ils déposent des personnes et sur présentation d’un justificatif. Pour préciser qui pourra être concerné par les dérogations, une consultation sera lancée jusqu’à la mi-janvier 2024.

Quand faudra-t-il montrer son QR code ?

Les restrictions ne seront pas continues, selon les indications de Laurent Nuñez. Elles seront valables « 2h30 avant le début des épreuves et jusqu’à une heure après ».

Il y aura des exceptions à cette règle, comme dans les sites éphémères du centre-ville, qui seront fermés à la circulation dès les phases de montage et pendant les phases de démontage : Concorde, Invalides, Grand Palais, Champ de Mars, Trocadéro). Le jour de la cérémonie d’ouverture, le 26 juillet, le périmètre rouge sera plus large et l’activation des restrictions commencera plusieurs heures avant la cérémonie.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !