Les organisateurs du Mobile World Congress ont attribué le prix du meilleur smartphone du MWC 2017 à un smartphone de 2016. Insulte, erreur ou malentendu ? Plutôt Samsung qui sait bien manier la communication.

Il y a quelques minutes, Samsung a publié un communiqué de presse célébrant l’obtention du prix du meilleur smartphone du Mobile World Congress 2017, attribué par le GSMA au… Galaxy S7 Edge. Pour rappel, le smartphone de Samsung a été présenté au Mobile World Congress de 2016.

Cet engin qui a un an aurait dû être dépassé par le catastrophique Note 7 qui n’a pas été sélectionné. Cette décision pourrait être prise comme une insulte par certains constructeurs : d’une part, elle tend à affirmer que rien n’a été fait dans le milieu des smartphones depuis un an, ce qui exclut des tas de modèles  ; d’autre part, elle pourrait être très mal interprétée : elle sous-entend qu’aucun constructeur qui expose des nouveautés sur le salon ne peut rivaliser avec un smartphone d’il y a un an. LG, Lenovo, Huawei ou Oppo pourraient se méprendre sur ce message peu clair, quand Samsung lui-même a décidé de snober l’événement pour présenter son Galaxy S8 dans quelques jours.

Pourtant, ce n’est pas ce que semble dire le GSMA : Samsung a reçu le prix de l’année 2016 en 2017. Et non pas, comme Samsung semble l’affirmer dans son communiqué, le prix du smartphone du MWC 2017. La nuance est de taille, mais Samsung joue habilement avec les termes pour semer le trouble. Une belle manière de faire du bruit pour tenter de faire oublier une moitié d’année 2016 catastrophique et l’absence totale de présentation de smartphone lors de cette édition du MWC.

Partager sur les réseaux sociaux