Ubisoft est gaga de la Nintendo Switch et affiche son soutien. Comme à chaque nouvelle console de Nintendo...

Nintendo et Ubisoft, c’est très souvent une grande histoire d’amour. Du moins au lancement des consoles (après, c’est une autre histoire). La Wii avait par exemple eu droit à Red Steel et Rayman contre les Lapins Crétins tandis que la Wii U pouvait se targuer de montrer les capacités de son GamePad avec ZombiU. Sur Nintendo Switch, on pourra s’amuser avec Just Dance 2017 dans un premier temps avant de voir débarquer Rayman Legends : Definitive Edition et Steep. La firme française n’a jamais caché son amour et sa fascination pour la console hybride. Xavier Poix, en charge des studios français, l’a encore prouvé dans un long entretien accordé à GamesIndustry.

Foi en l’hybride

Aux yeux de Xavier Poix, la principale force de la Nintendo Switch est, sans surprise, sa propension à offrir deux manières de jouer : dans un salon et à l’extérieur pour un usage plus mobile. Il explique : «  Aujourd’hui, il y a deux façons de jouer et beaucoup font les deux. Il y a l’expérience de grande qualité sur la télé, avec ou sans multi. Mais quand la télé n’est plus disponible, si quelqu’un d’autre l’utilise par exemple, vous n’avez plus que votre téléphone. Il y a donc un réel besoin pour la Switch, et on ne s’en rend pas encore compte, voilà pourquoi c’est intéressant  ».

Pour sûr, il n’a pas dû voir la Switch tourner sur une télé pour qualifier l’expérience de «  grande qualité » mais il préfère s’appuyer sur la « promesse de garder les joueurs dans les univers qu’ils aiment ». Et Xavier Poix estime carrément qu’elle peut « créer un pont entre le monde du mobile et celui de la TV », en palliant le principal défaut des consoles de salon : l’impossibilité de les emmener avec soi.

Interrogé sur le prix, jugé excessif de la Nintendo Switch, l’intéressé répond, « aujourd’hui, les gens dépensent 800 € pour le nouvel iPhone. Cela prouve qu’ils sont prêts à mettre plus d’argent qu’avant pour des produits qualitatifs, des produits intéressants qu’ils peuvent prendre avec eux.  » Même à ce tarif, il pense qu’elle est «  toujours pour les enfants  » car elle vise un public large. Pourquoi Steep ? «  Il y a la même philosophie que la Switch dans son ADN. Il est question de la liberté de découvrir les Alpes, de faire du multisport, d’apprécier de longues sessions et des plus courtes.  »

On attend maintenant la grosse exclusivité Ubisoft qui pourrait faire vendre des Switch ou, au moins, exploiter ses arguments. À l’instar de Red Steel et ZombiU, même s’ils ne furent pas des killer-app.

Partager sur les réseaux sociaux