D'après les chiffres fournis par Sensor Tower, Animal Crossing: Pocket Camp réalise un meilleur lancement que Fire Emblem Heroes. Il se positionne néanmoins derrière Super Mario Run.

Sensor Tower s’est intéressé au lancement d’Animal Crossing : Pocket Camp, ni plus ni moins que le troisième jeu mobile de l’histoire de Nintendo après Super Mario Run et Fire Emblem Heroes. Visiblement, le jeu de gestion chronophage ne s’est pas manqué au démarrage. Car s’il réalise des moins bons chiffres que la mascotte de Nintendo, avec 15 millions de téléchargements en six jours, il fait mieux que Fire Emblem Heroes et presque aussi bien que Clash Royale sur un laps de temps similaire.

Quid de la rentabilité ?

Animal Crossing sur l’App Store

Animal Crossing : Pocket Camp fait donc deux moins que Super Mario Run (15 millions contre 32) et plus du double de Fire Emblem Heroes (15 contre 7). On peut aisément le comprendre : la franchise est moins populaire que Mario, mais a priori plus que Fire Emblem. Il peut, dans tous les cas, se targuer de soutenir la comparaison avec Clash Royale, l’un des plus gros succès du marché mobile.

On peut vérifier ce succès en allant faire un petit tour, par exemple, sur l’App Store de son iPhone. On y voit Animal Crossing : Pocket Camp trôner fièrement en tête des jeux gratuits les plus téléchargés. Sensor Tower souligne que le titre est particulièrement prisé au Japon, où il apparaît dans le top 10 des applications les plus rentables.

Bien évidemment, puisque c’est un free-to-play, on se gardera bien de faire des conclusions sur ce qu’il rapporte réellement à Nintendo. Par prudence au regard du cas Super Mario Run, téléchargé par des millions de gens n’ayant pas voulu payer les 10 euros requis pour tout débloquer. Concernant Animal Crossing, la firme nippone a opté pour des micro-transactions optionnelles, un business model beaucoup plus adapté au marché sur lequel il balbutie encore.

Partager sur les réseaux sociaux