En lorgnant sur l'acquisition d'une majeure partie de 21st Century Fox, Disney aimerait s'offrir certaines franchises cultes telles que les X-Men, Avatar, Les Simpson ou Futurama. Si les discussions sont aujourd'hui au point mort, le géant du divertissement espère ainsi enrichir le catalogue de son futur service de streaming, attendu pour 2019.

Où s’arrêtera l’appétit de Disney ? Après avoir racheté Pixar en 2006 pour 7,4 milliards de dollars et Lucasfilm en 2012 pour 4 milliards de dollars, la firme aux grandes oreilles lorgne désormais sur une grande partie du conglomérat médiatique 21st Century Fox.

Selon CNBC, les échanges répétés entre les deux géants ces dernières semaines n’ont pas abouti à un accord, et les discussions sont actuellement au point mort. Elles pourraient toutefois reprendre prochainement, même si Disney et 21st Century Fox ont tous les deux refusé de s’exprimer sur le sujet et qu’aucune vente n’est garantie.

Disney lorgne essentiellement sur le studio de production du conglomérat, 20th Century Fox, qui détient d’importantes franchises Marvel telles que les X-Men et Les 4 Fantastiques, ou encore la saga Avatar — à laquelle Disney vient de dédier une section de son parc d’attraction d’Orlando.

La Fox détient aussi des séries TV cultes comme Les Simpson qui ont déjà prédit, si jamais la vente se concrétise, le rachat de 20th Century Fox par Disney… —  et Futurama. L’entreprise présidée par Bob Iger est aussi intéressée par les chaînes National Geographic et FX alors que 21st Century Fox, de son côté, souhaiterait se reconcentrer sur son cœur de métier : l’actualité et le sport.

Le nerf de la guerre ? Le streaming

L’objectif poursuivi par Disney est clair : enrichir un peu plus son futur service de streaming, dont le lancement est prévu en 2019. À compter de cette date, tous ses contenus déserteront Netflix pour devenir exclusifs à cette nouvelle plateforme, la seule à proposer des franchises de poids telles que Star Wars, Indiana Jones ou encore les différents super-héros de Marvel.

Mais pour convaincre le public de s’abonner à ce nouveau service, sur un marché particulièrement concurrentiel aux États-Unis entre Netflix et Hulu — détenu à 30 % par Disney –, Bob Iger est bien conscient qu’il lui faudra proposer un contenu aussi riche qu’attirant. Quoi de mieux que des séries cultes aux nombreuses saisons comme Les Simpson et Futurama pour séduire les fidèles de ces dessins animés ?

L’offre sportive de la Fox n’est en revanche pas dans le viseur de Disney, en raison notamment du risque de concurrence déloyale qui pèserait sur le géant aux États-Unis, lui qui détient déjà le conglomérat sportif ESPN.

Partager sur les réseaux sociaux